des personnes en formation aux engins de levage

Un nouveau label pour garantir l’excellence de la formation made in Toyota

3 déc. 2021 - 2 min

Si Toyota Material Handling Europe est reconnu comme un éminent constructeur automobile, le groupe s’engage également depuis de nombreuses années pour améliorer la qualité de l’offre de ses centres de formation professionnelle. En établissant, en partenariat avec Bureau Veritas, un label de formation, Toyota Material Handling Europe franchit une nouvelle étape dans cette démarche d’excellence.

Une demande inédite à l’initiative du groupe Toyota Material Handling Europe 

À partir du 1er janvier 2022, l’ensemble des centres de formation français devront respecter les principes de la certification Qualiopi afin de continuer à obtenir des subventions publiques. Mais pour Toyota Material Handling Europe , comme le souligne Olivier Drouin, responsable du développement commercial de l’offre de formation de Toyota Material Handling Europe, « l’heure est à la démonstration de l’engagement du groupe dans l’amélioration de sa formation à travers toute l’Europe ».

Le groupe Toyota Material Handling Europe s’est donc rapproché de Bureau Veritas afin d’élaborer ce nouveau label, propriété de Bureau Veritas. Plusieurs raisons expliquent ce choix, souligne Olivier Drouin : « Bureau Veritas assure déjà le suivi des centres Toyota avec les certifications Qualiopi et Veriselect. Mais surtout, Bureau Veritas est reconnu au-delà des frontières pour la qualité de ses audits, un point essentiel pour que ce nouveau label soit reconnu à travers toute l’Europe »

Après plusieurs mois d’échange, le « Quality Progress Training Label » est apparu. Ce label a la particularité d’attester à la fois du bon fonctionnement des organismes ainsi que de la qualité de la formation qui y est proposée.  

À lire aussi :

Les spécificités des centres de formation Toyota Material Handling Europe 

Pour Toyota Material Handling Europe, la formation professionnelle est un enjeu décisif. C’est en effet un outil essentiel pour répondre aux évolutions constantes du marché du travail ainsi qu’aux mutations des organisations. Ainsi, à travers toute l’Europe, Toyota Material Handling Europe a ouvert 92 centres de formations situés dans 12 pays, dispensant des enseignements variés (sécurité, utilisation des chariots élévateurs, management,…). L’ensemble des parties prenantes (salariés, clients, prestataires, concessionnaires…) mais aussi des acteurs extérieurs peuvent y prendre part. À ce jour, près de 35 000 personnes sont formées chaque année dans les écoles Toyota Material Handling Europe.

" Plus qu’un constructeur, Toyota Material Handling Europe doit être aussi un formateur reconnu "

Ce label, applicable à l’international permet au constructeur de garantir la crédibilité de sa formation de façon harmonisée. L’idée est simple : démontrer la qualité de la formation professionnelle, quelle que soit la forme juridique de l’établissement, la taille et l’organisation de la formation (présentiel, e-learning,…). Selon les mots d’Olivier Drouin, « Toyota Material Handling Europe est connu dans le monde entier comme un fabricant de chariots élévateurs, nous voulons aussi montrer à nos clients que nous offrons une véritable offre de formation ». Au-delà de ces enjeux, Mark Peters, responsable marketing de Toyota Material Handling Europe rappelle qu’un tel label permet de « maintenir la confiance entre la direction de Toyota Material Handling Europe, les parties prenantes de ces formations ainsi qu’envers l’ensemble des clients »

Un travail en coopération avec Bureau Veritas

Sur le terrain, la mise en place de ce nouveau label s’est effectuée à distance avec Olivier Drouin comme interlocuteur principal du côté de Toyota et Christophe Degorre, chef de projet spécialisé sur les organismes de formation du côté de Bureau Veritas.

Au final, six grands critères, divisés en 27 standards sont évalués dans ce nouveau label :

  • La qualité de l’information sur l’offre de formation ;
  • La conception et l’actualisation des formations ;
  • Le traitement des demandes de formation ;
  • La qualité́ des prestations de formation ;
  • Le cursus du stagiaire ;
  • L’organisation des formations ;
  • L’amélioration continue des prestations.

Le 14 septembre 2021, l’auditeur de Bureau Veritas s’est rendu dans un centre de formation en Suède afin de vérifier la conformité des 27 standards du label. Un travail qui a nécessité de longs mois de préparation du côté de Toyota Material Handling Europe. Christophe Degorre précise que « si ce label est inédit, il est basé sur les pratiques d’audit connues des organismes de formation : un audit initial est fixé puis l’organisme fait l’objet par Bureau Veritas d’une évaluation de surveillance entre le 14ème et le 22ème mois sur l’ensemble des critères ».

Pour Olivier Drouin, « un tel label est essentiel car il permet de pointer les dysfonctionnements et met en exergue les marges de progression ». De plus « Bureau Veritas fournit les éléments pour s’orienter dans la bonne direction »

Vers un déploiement international ?

Un tel label est destiné à être déployé à l’international. Pour Toyota Material Handling Europe, l’objectif est d’aller encore plus loin et de garantir la qualité de ses centres à travers toute l’Europe.  « Si le premier audit de ce type s’est déroulé en Suède, le label a vocation à être développé à travers toute l’Europe ! Pologne, Allemagne, Espagne, Italie, … », s’enthousiasme Christophe Degorre Ce Label intéresse déjà d’autres entreprises, qui animent des réseaux de formation à l’international. L’expérience de Bureau Veritas acquise en France pour la certification des organismes de formation est un atout pour développer le Quality Progress Training Label.

Besoin d'une information ?
Cliquez-ici