Actualités réglementaires

Le pare-vapeur des constructions bois : de nouvelles propositions

10 mai. 2021 - 1 min

Dans la paroi enveloppe des constructions à ossature bois (COB), la mise en place d’un pare-vapeur limite la transmission de vapeur d‘eau vers le complexe d’isolation thermique. Si la conception de l’ouvrage pare-vapeur est définie dans le NF DTU 31.2, celle-ci est aujourd’hui revisitée.

Le nouveau « Guide de pose du pare-vapeur dans le cadre des travaux d’isolation » rédigé par le CSTB, propose de distinguer les constructions situées en zones froides de celles en zones dites très froides.
Selon le Guide de pose, l’ouvrage pare-vapeur devrait avoir une valeur sd de 57 m dans les zones dites très froides, et non plus une valeur de 18 m comme prescrit par le NF DTU 31.2 « Construction de maisons et bâtiments à ossature en bois » de mai 2019. (une zone très froide est définie en climat de plaine par une température extérieure de base inférieure à -15 °C).

Pour ces zones, le Guide de pose remet également en question le principe de la répartition 1/3 - 2/3 de la résistance thermique des couches isolantes.

À noter que le nouveau document du CSTB énonce des solutions audacieuses pour la mise en œuvre de l’ouvrage pare-vapeur.

Besoin d'une information ?

Cliquez-ici