Un drone high tech et casque de chantier signé Bureau Veritas au premier plan d'un site industriel

La numérisation par drones : une révolution pour les pros de la maintenance

17 déc. 2019 - 2 min

Technique encore jeune dans les métiers de l’inspection, l’utilisation de drones révolutionne l’activité. Exemple avec ce drone qui permet avec l’utilisation d’un logiciel de réaliser des maquettes numériques 3D de bâtiments à partir de photos.

Les drones changent les métiers de la maintenance et de l’inspection. Plus rapides, plus sûrs, moins onéreux que des interventions humaines directes sur des structures parfois dangereuses, ils deviennent un outil dont on ne va plus pouvoir se passer. Surtout, on leur découvre de nouveaux usages jour après jour. Aujourd’hui, avec les drones nous pouvons créer des maquettes numériques de bâtiments en 3D. Cette nouvelle méthode unique permet de géolocaliser efficacement les défauts et fragilités du bâtiment sur ce jumeau virtuel, pour une meilleure gestion.

La photogrammétrie au service de la maintenance

Équipé d’une caméra 4K haute définition, le drone va effectuer de nombreux clichés correspondant à la parcelle du bâtiment à numériser, suivant un plan de vol préétabli. Puis une fois ces photographies transférées vers une unité de calcul, un logiciel les assemble par photogrammétrie. Cette technique de modélisation utilisant la géométrie des images permet la reconstruction d’un modèle en 3 dimensions à partir d’éléments en 2 dimensions. Ainsi, l’élévation du bâtiment « scanné » et celle de son environnement vont être recréées numériquement.

Lire aussi:

Valentin Giraud, spécialiste national drone chez Bureau Veritas, précise : « Sur un bâtiment de 7000 m² avec 5 hectares de terrain alentours, le drone va prendre 1500 photos, en pilotage automatique. Lors de la reconstruction du modèle 3D, chaque photographie chevauchera la suivante d’au moins 70%, pour une reproduction de la structure la plus fidèle et précise possible.

Modélisation en 3D du site Bureau Veritas de Dardilly

Modélisation en 3D du site Bureau Veritas de Dardilly

 

Simplifier le travail d’inspection

Mais en quoi la création de ce double numérique facilite l’inspection et la maintenance des bâtiments ? Jérôme Farina, Référent Projets à la Direction de la Valorisation Portuaire de CNR, indique : « Depuis une dizaine d’années, nous menons des audits techniques sur les entrepôts dont nous sommes propriétaires. Nous avons eu l’occasion de travailler avec différents prestataires sur cette thématique, mais demeure le même constat final sur la forme du livrable de l’expertise : comment localiser précisément, a posteriori et au sein d’un bâtiment de plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés, un désordre pour lequel seulement une photo gros plan s’avère disponible ? Nous avons donc réfléchi à une solution pratique avec Bureau Veritas. »

La géolocalisation précise est donc cruciale. Une fois réalisée, la maquette numérique en 3D, est facilement partageable avec des prestataires tiers. Des tags sont appliqués directement sur la maquette, pour signaler les défauts à réparer ou à corriger. Surtout, ces tags peuvent s’accompagner de textes et d’images, pour préciser la nature des failles. La maquette devient un support concret du rapport papier à partir duquel le prestataire va pouvoir établir son diagnostic, avant même qu’il ne se soit rendu sur place. C’est d’ailleurs dans ce contexte que Jérôme Farina a commandé de nouveaux vols récemment, pour inspecter des structures pour ses sites de la région de Montélimar, afin de s’assurer de l’intégrité des bâtiments suite au séisme qui a touché la région.

Les drones révolutionnent le métier de l’inspection

Une maquette numérique aux usages multiples

Mais l’inspection n’est pas la seule utilisation qu’ont trouvée les clients de Bureau Veritas pour ces modélisations. Elle peut faire office d’état des lieux, lorsqu’une entreprise loue une de ses infrastructures à une autre : à charge au locataire de préserver l’état dans lequel le bâtiment a été livré.

La maquette 3D peut aussi régler des problèmes logistiques chronophages. Jérôme Farina donne un exemple : « Nous suivons des entrepôts sur toute la vallée du Rhône ; s’y rendre prend du temps. La faisabilité de certains travaux peut être vérifiée très rapidement en amont à partir des modèles numériques. Il en va de même pour évaluer les surfaces ou les volumes à traiter. »
Enfin, ces modèles peuvent avoir une portée commerciale, puisque les équipes de vente peuvent les utiliser sur tablette afin de proposer des visites virtuelles des bâtiments à leurs prospects.

Ce service de modélisation en 3D est une exclusivité proposée par Bureau Veritas. Car si la technique est jeune et en constante évolution, elle a déjà séduit de nombreuses entreprises. Pour Valentin Giraud, c’est en travaillant main dans la main avec nos clients qu’émergent les bonnes idées : « L’essentiel de nos innovations vient des besoins qu’expriment nos clients ; nous cherchons à répondre toujours plus précisément à leurs demandes, et ils nous poussent à nous remettre en question constamment. »

Et Jérôme Farina de conclure : « Nous avons pu progressivement co-construire cet outil avec Bureau Veritas, qui a compris nos besoins et nos contraintes. Nous disposons aujourd’hui d’un outil répondant pleinement à nos attentes, et résultant d’une démarche partenariale. »

Besoin d'une information ?

Cliquez-ici