Salon USH : 4 innovations qui changent la vie des bailleurs sociaux

Ces 4 innovations vont changer la vie des bailleurs sociaux

13 sep. 2019 - 4 min

L’Union Sociale pour l’Habitat fête ses 90 ans ! Pour autant, le logement social à la française demeure un modèle intemporel du genre.

L’Union Sociale pour l’Habitat fête ses 90 ans ! Pour autant, le logement social à la française demeure un modèle intemporel du genre. Il est plus que jamais au cœur des enjeux de son temps, grâce à une innovation continue, de la conception des espaces à leur exploitation, comme ces solutions Bureau Veritas l’illustrent.

Plus de 22 000 personnes sont attendues au Congrès HLM, qui se tiendra à Paris du 24 au 26 septembre. A travers près de 300 stands, cet événement incontournable est l’occasion pour Bureau Veritas Solutions et  l’ensemble des parties prenantes de faire le point sur les enjeux du secteur (vieillissement du parc immobilier, consommation énergétique et urgence écologique, optimisation des ressources financières, digitalisation…). Il est également l’occasion d’identifier les nouveautés qui permettront d’y répondre. Voici 4 solutions de pointe qui, loin d’être réservées au parc privé, profitent également aux bailleurs sociaux et aux 10 millions de Français vivant en HLM !

Lire aussi:

iCheck, pour vérifier en amont la conformité du bâtiment

C’est l’alliance parfaite entre l’expertise réglementaire et le digital. En effet, l’outil iCheck permet de contrôler automatiquement les maquettes numériques (BIM) au regard de certaines exigences. En un seul clic, l’architecte voit dans son modèle 3D si la largeur des portes ou la pente de la rampe répondent aux normes d’accessibilité aux personnes handicapées ! « C’est une sorte de correcteur orthographique mais pour le dessin, qui sécurise le geste de l’architecte », explique Alain Méjane, DG Adjoint de Bureau Veritas Construction. Disponible dans l’AutoDesk App Store sous forme de plug-in de l’outil Revit, et bientôt étendu à la sécurité incendie, l’outil permet aussi aux bailleurs sociaux de vérifier et visualiser eux-mêmes les contraintes de construction et les points de risque.

Les CEE, pour préfinancer les travaux de rénovation énergétique

Eligibles à des Certificats d’économie d’énergie bonifiés (les « CEE précarité ») lorsqu’ils réalisent des travaux de rénovation énergétique, les bailleurs sociaux peuvent céder ces derniers sur le marché dédié, et ainsi obtenir un remboursement du coût des travaux. Mais ils peuvent aller plus loin et faire financer les travaux en amont, en pré-vendant (notamment à des fournisseurs d’énergie ou de carburant) les certificats qui seront obtenus à la fin des travaux. C’est – entre autres – ce que propose Capital Energy, filiale du groupe Bureau Veritas, qui assiste les bailleurs sociaux de l’audit du patrimoine aux préconisations des travaux les plus pertinents, du montage financier à l’assistance à maîtrise d’ouvrage, du traitement administratif des dossiers au suivi du parc bâtiment par bâtiment. « L’accompagnement couvre tout l’écosystème du CEE », affirme Jean Hubert Farman, fondateur de l’entreprise.

OnSiteControl, pour lutter contre le travail dissimulé

Cette application mobile permet de vérifier que les ouvriers présents sur un chantier sont bien ceux déclarés en amont par les entreprises. En flashant le QRCode de la carte d’identification professionnelles des ouvriers directement sur un chantier, il est possible de recenser les anomalies et donner l’alerte au maître d’ouvrage en temps réel. Les chantiers de logement sociaux ne bénéficient pas toujours d’un barriérage ou de contrôles à l’entrée très structurés, alors même que le bailleur social, en tant que donneur d’ordre, est co-responsable avec l’entreprise de toute fraude, et donc exposé à des amendes pouvant s’élever à 500 000 euros – outre le risque d’image. D’ailleurs, les bailleurs sociaux sont de plus en plus nombreux à utiliser l’outil pour mener un benchmark réglementaire de leurs différents chantiers – nombre de fraudes et récurrence, catégories de lots concernés, situation par région… afin de mieux sensibiliser les entreprises de travaux sur leurs obligations et responsabilités.

Le suivi en temps réel et la maintenance prédictive

Le suivi en temps réel des « désordres » du bâtiment consiste à observer comment un bâtiment réagit à la proximité de travaux importants – tels que le creusement d’un tunnel ou la construction d’un tramway – ou, simplement, au passage du temps. Le procédé consiste à utiliser des fibres optiques tressées pour mesurer en temps réel les déformations d'une structure. Ces dernières entraînent une variation de l'intensité lumineuse du signal de sortie, qui permet de mesurer la déformation éventuelle du bâtiment. Dans le même esprit, le parc de logements sociaux s’ouvre de plus en plus à la maintenance prédictive – en utilisant par exemple des bases de données de vieillissement de matériaux, pour anticiper, planifier et budgéter les opérations de remplacement. Ces outils constituent une précieuse aide à la décision dans un secteur où les dépenses d’entretien ont atteint 3,2 milliards d’euros en 2016, soit 15 % des loyers. Comme le souligne Xavier Irigoyemborde, DG de Bureau Veritas Solutions, « l’investissement en temps utile et à moyens adaptés est un sujet crucial pour tous les gestionnaires de biens, mais encore plus dans le logement social ».



Retrouvez nous sur le stand Bureau Veritas Solutions, Porte de Versailles (P38).

Nos conférences :
>Présentation de notre offre avec OSMOS, le 24/09 à 15h00
>Présentation de l’offre CEE avec CAPITAL ENERGY, le 25/09 à 11h00
>Présentation de la solution SIMEO avec OXAND, le 26/09 à 11h00 

Pour plus d’informations : www.bureauveritas.fr/newsroom/bureau-veritas-sera-present-au-salon-ush-paris-du-24-au-26-septembre-2019

 

Besoin d'une information ?

Besoin d'une information ?