image Qualirepar

News

QualiRépar : un nouveau label au service de la lutte contre le gaspillage. 

27 avr. 2022

Découvrez le label QualiRépar pour favoriser la réparation des appareils électriques et éléctroniques, un projet lancé par ecosystem et Ecologic

Ecosystem et Ecologic lancent un nouveau label pour favoriser la réparation des équipements électriques et électroniques. Le dispositif s’inscrit dans le fonds réparation prévu par la Loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC). Il est dans un premier ouvert aux réparateurs afin de créer un réseau « QualiRépar ». Lancé en avril 2022, ce tout nouveau label marque la fin du process de conception, auquel Bureau Veritas a contribué. 
Explications avec Nathalie Yserd, Directrice générale de l’eco-organisme ecosystem. 


Vous venez de lancer le label QualiRepar : pouvez-vous nous expliquer son objectif ?

Le label QualiRépar est le pilier d’un dispositif plus global, dont l’ambition est de renforcer la réparation des équipements électriques et électroniques hors garantie détenus par les ménages français, grâce à un soutien financier à la réparation. La labellisation de réparateurs professionnels (qu’ils soient artisans réparateurs, réparateurs industriels ou SAV fabricants et distributeurs) va permettre de constituer un réseau de proximité qui sera en mesure de faire bénéficier les consommateurs d’un « bonus réparation ».

Quel va être le principe de fonctionnement pour les particuliers ? Comment va-t-il se déployer ?

Concrètement, en faisant appel à un réparateur labellisé QualiRépar, les consommateurs pourront profiter d’une remise immédiate sur le montant de la réparation de leur appareil électrique. Pour identifier le réparateur le plus proche de chez eux, il leur suffira de consulter l’annuaire des réparateurs labellisés QualiRépar. Ce dernier sera accessible gratuitement en ligne une fois qu’un réseau représentatif de tous les profils de réparateurs sera constitué, d’ici le second semestre 2022.

Pourquoi avoir opté pour la création d’un label ?

La création d’un label pour les acteurs de la réparation des équipements électriques et électroniques des ménages est directement issue de la règlementation (décret de fin novembre 2020). Ce label a vocation à rassurer les consommateurs sur le professionnalisme des réparateurs qu’ils pourront solliciter. Il sera également le sésame pour pouvoir bénéficier du « bonus réparation ».

logo label Qualirepar

Le label prévoit un audit des réparateurs, sur leur site, est-ce un atout pour le développement de cette démarche, à votre avis ?

C’est d’abord une nécessité inhérente au processus de labellisation. Mais au-delà de cette nécessité, les audits sur site garantissent une approche opérationnelle du label, ce qui est essentiel. 

Quel a été le rôle de Bureau Veritas, lors de la phase de développement du projet ?

Bureau Veritas a été sélectionné par ecosystem pour l'accompagner dans la première phase du projet relatif à la labellisation : la définition du label. Les équipes de Bureau Veritas ont en particulier apporté toute leur expertise afin de définir le référentiel de labellisation et le processus, en collaboration avec de nombreuses parties prenantes. Lors de ces travaux, Bureau Veritas a également réalisé plusieurs audits pilotes afin d'éprouver le référentiel et l'ajuster au mieux au contexte de la filière réparation des équipements électriques et électroniques et aux attentes des consommateurs français.