Jeune collaborateur testant une formation en entreprise à l'aide d'un casque de réalité virtuelle

JOURNÉES SÉCURITÉ EN ENTREPRISES : DES ACTIVITÉS INSOLITES

17 juil. 2019 - 2 min

La santé & la sécurité constitue une priorité. Prévenir les risques, réduire l’impact des activités sur l’environnement, protéger les actifs et les personnes : Bureau Veritas s’appuie sur son expertise pour engager ses clients dans la voie d’une croissance durable.

Les journées dédiées à la sécurité participent de cette dynamique. Organisées par Bureau Veritas, les collaborateurs peuvent participer à de nombreux ateliers. Réalité virtuelle ou jeux de société, tout est fait pour qu’ils mémorisent les messages-clés. 

« J’entends et j’oublie, je vois et je me souviens, je fais et je comprends », disait Confucius. Si la formation est indispensable dans la politique de sécurité d’une entreprise, elle n’est efficace que si elle s’inscrit dans une dynamique de pratique régulière. C’est dans cette optique qu’un nombre croissant de grands groupes organisent dans leurs locaux des « journées sécurité », généralement une fois par an. Quelle que soit l’entreprise, quel que soit le site on peut gagner… un message de sensibilisation autour de problématiques HSE (hygiène, sécurité, environnement) ! A cette occasion, se mélangent des outils high-tech (réalité virtuelle, simulateurs de conduite, etc.) et d’autres plus simples (jeux de société, mises en situation), avec un seul objectif : apprendre en faisant, pour se souvenir longtemps.

Des exercices très variés, mais toujours concrets

Ici, pas ou peu de conférences. Au contraire, de nombreux exercices pratiques. Pour l’exercice « Trouvez les risques », un casque de réalité virtuelle plonge le participant dans un univers de travail, dans lequel il doit photographier (grâce aux manettes) les situations à risques qu’il identifie : ouvrier sans casque, matériel entreposé dans les allées de circulation… « Il y a un vrai effet ‘waouh’ qui attire du monde, mais il s’agit avant tout d’exercer le regard sécurité », explique Adrien Parmentelat, Chef de Projet Conseil & Formation chez Bureau Veritas. D’ailleurs, tous les ateliers ne sont pas nécessairement high-tech. « Nous mixons en effet des films en réalité augmentée avec des exercices d’extinction de feux, des quiz interactifs ou encore un atelier voiture-tonneau », décrit Adrien Parmentelat. Ce mélange des genres permet à tous les collaborateurs, quel que soit leur degré d’appétence pour les nouvelles technologies, de participer et d’y trouver leur compte. 

L’atelier « Addictions », par exemple, invite à suivre un parcours avec des consignes simples (ramasser une balle, éviter des plots), mais en étant équipé de lunettes répliquant les effets de l’alcool et de certaines drogues. Ainsi, la sensibilisation n’est plus un discours théorique, elle est associée à une véritable expérience des effets de l’addiction ! A côté, le jeu « Gestes et postures » consiste à effectuer des gestes simples, tels que déplacer une boîte. Grâce à une technologie infrarouge, un écran projette le squelette du participant et y indique, par des signaux lumineux, les points de douleur et les risques de troubles musculosquelettiques (TMS). L’animateur explique les gestes à proscrire, et le participant peut refaire la manipulation en modifiant la posture, afin de visualiser l’impact des conseils reçus. « Cette animation existe aussi en version « jeu de l’oie » ! », précise Adrien Parmentelat.

La forme au service du fond

La « journée sécurité » (Safety days) est en train de devenir un classique dans les entreprises, le principe, la date, et parfois un thème, étant souvent fixés par le siège. Pour ce qui est de l’organisation pratique en revanche, les entités sont parfois démunies. Or, la conception des ateliers est un enjeu d’autant plus primordial qu’il n’existe pas d’obligation de participation ! En effet, les collaborateurs sont seulement autorisés – et invités – à quitter leur poste de travail au cours de la journée pour participer à la manifestation. « Il est donc essentiel que les collaborateurs aient envie de se rendre aux ateliers », rappelle Adrien Parmentelat. « C’est pour cela que nous les rendons ludiques, pratiques et intéressants »

Matériel de simulation, reconstitution d’environnements de travail présents au sein de l’entreprise, optimisation de la circulation, animations-phares… Tout est fait pour attirer et engager un maximum de collaborateurs. En déambulant dans les allées on pourrait se croire, parfois, à une kermesse, mais il ne faut pas s’y tromper. L’objectif est bien d’ancrer dans les esprits la politique de sécurité de l’entreprise. Chaque atelier propose de la documentation en fin d’exercice, et les animateurs sont des experts HSE, à même de fournir des explications complémentaires si nécessaire. 

Besoin d'une information ? 

Cliquez-ici