Vue du Sanctuaire de Lourdes sous un grand ciel bleu ( Photographie de ©Vincent Pierre).jpg

Mobilisation générale à Lourdes pour des visites en sérénité

4 mai. 2021 - 2 min

Si la crise sanitaire a durement impacté la fréquentation de Lourdes, les acteurs de l’écosystème touristique ont mis en place des protocoles sanitaires drastiques pour assurer aux pèlerins et touristes des visites où les plus grandes précautions sanitaires ont été prises dans le Sanctuaire et dans le reste de la ville. La labellisation SafeGuard de Bureau Veritas en atteste.

2020 a marqué une première dans la riche histoire de Lourdes : le Sanctuaire de la ville a dû fermer pendant plusieurs semaines en raison de la crise sanitaire. Sur l’ensemble de l’année, une chute de l’ordre de 90 % de l'activité dans la cité mariale a été observée par la préfecture des Hautes-Pyrénées. En 2021, les acteurs lourdais se mobilisent pour permettre aux pèlerins et touristes de se rendre dans le Sanctuaire et de visiter la ville dans les meilleures conditions possibles.

À lire aussi

Une charte sanitaire pour le sanctuaire

Le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes a dévoilé une charte sanitaire, réalisée en partenariat avec Bureau Veritas. « L’assistance, le contrôle et la labellisation par Bureau Veritas sont un gage de sérieux des engagements pris pour le service de tous et l’accueil en toute sécurité de ceux qui entrent au Sanctuaire », souligne en préambule du document Mgr Olivier Ribadeau Dumas, recteur du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes. Sébastien Maysounave, directeur du département direction de site, complète : « Dans le cadre de cette charte sanitaire, nous avons mis en place des méthodes adaptées à chaque lieu et déployé des moyens techniques en réalisant des travaux et des aménagements et en favorisant les dispositifs d’information...».

Quand l’activité redémarrera normalement, la charte sanitaire restera en vigueur. Bureau Veritas procédera alors à des contrôles inopinés pour vérifier que les engagements sont toujours respectés. En attendant, le Sanctuaire propose à ses visiteurs les essentiels du pèlerinage : la participation aux messes, le recueillement à la grotte de Massabielle, le dépôt d’un cierge et le geste de l’eau pour boire à la source et se laver le visage. Le digital permet par ailleurs aux pèlerins de continuer à vivre à distance l’expérience de Lourdes. « Nous avons mis en place tous les moyens pour accueillir les visiteurs dans les meilleures conditions de sécurité, sachant que le cœur du domaine fait environ 30 hectares ce qui permet de respecter facilement les distances de sécurité quand nous accueillons des milliers de pèlerins simultanément », conclut Sébastien Maysounave. Les professionnels du tourisme ne sont pas en reste.

Une procession au sanctuaire de Lourdes dans le strict respect des mesures sanitaires et gestes barrières (Photographie de Vincent Pierre)

Déjà une cinquantaine d’hôtels labellisés ou en passe de l’être

Concomitamment à la démarche entreprise par le Sanctuaire, les représentants du Club des cafés, hôtels et restaurants (CHR) de Lourdes-GNI ont également lancé un processus de labellisation. « Les voyages de groupes, qui représentent environ 80% des visites annuelles à Lourdes, sont totalement à l’arrêt à cause de la pandémie, détaille Hervé Jeanson, président du Club des CHR de Lourdes-GNI. Nous devons rassurer cette catégorie de personnes. » Après un processus de mise en concurrence, l’organisation a retenu Bureau Veritas pour l’accompagner : « Le groupe a fait preuve de réactivité en déclinant le modèle qui était en cours d’élaboration au même moment pour le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes, justifie Gilles Fonts, trésorier du Club des CHR de Lourdes-GNI. La reconnaissance internationale du groupe a également joué, Lourdes étant une destination mondiale. »

Les inscriptions pour la labellisation Safeguard ont commencé fin janvier. Chaque adhérent intéressé se signale auprès du Club des CHR de Lourdes-GNI. Ce dernier lui transmet alors un double du contrat et une clé informatique individuelle pour engager le processus. Après l’audit initial, le précieux sésame est attribué en l’espace de quinze jours si les dispositions prises sont bien conformes. A ce stade, une cinquantaine d’établissements sont labellisés.

« À mesure que nous nous approcherons de la réouverture, de plus en plus de professionnels se lanceront dans la démarche », prédit Gilles Fonts. Pascale Fourticq, directrice de l’Office de tourisme de Lourdes, ajoute : « Nous ambitionnons d’étendre le label à l’ensemble de l’écosystème touristique en incluant les transporteurs, les musées, les campings et les commerces. » D’ici au 1er juillet, la cité mariale espère devenir la première destination touristique française labellisée Safeguard par Bureau Veritas pour convaincre les pèlerins français de revenir cet été et ceux du monde entier dans les mois qui suivront.

Vue aérienne du santuaire de Lourdes


« Nous sommes très fiers d’accompagner le sanctuaire de Lourdes dans la mise en place de son référentiel sanitaire. C’est évidemment tout un écosystème auquel on touche : lieux sacrés pour les croyants, hôtels, restaurants, lieux publics… le champ est très vaste ! » explique Frédéric LEDUC, consultant HSE Bureau Veritas France.    

Et Gladys Romaine THELISMOND de poursuivre : « Notre ambition est de permettre aux voyageurs & aux pèlerins de venir sur site dans la sérénité. Sur place, toutes les équipes sont à pied-d’œuvre pour permettre aux professionnels d’accueillir des visiteurs de toute la France et au-delà mais surtout de nombreuses personnes fragiles ».
 

Photographies ©Vincent Pierre 

Besoin d'une information ?

Cliquez-ici