Voiture électrique à une borne de rechargement

IRVE : comment la France se prépare à la vague des voitures électriques

16 nov. 2020 - 2 min

La forte croissance de la mobilité électrique en France va nécessiter de multiplier les points de recharge sur tout le territoire. Un développement accéléré - a fortiori par le plan #FranceRelance - accompagné par Bureau Veritas à travers l’ensemble de ses expertises. Si les voitures électriques sont encore très minoritaires sur les routes de France, leur nombre a bondi de 30% l’année dernière, et les objectifs du Plan de « relance verte » dévoilé par le gouvernement vont encore accélérer le mouvement ! Cela nécessitera, mécaniquement, de resserrer le maillage des bornes de rechargement (IRVE, pour « infrastructures de recharge des véhicules électriques »). On en attend 7 millions en 2030, contre 240 000 actuellement. Prêts à relever le défi ?

Des objectifs élevés, en ligne avec la dynamique de consommation

La Loi Mobilité peut apparaître très ambitieuse avec son objectif de 7 millions de points de recharge publics et privés installés d’ici à 10 ans. Pourtant, « ces chiffres s’appuient sur les tendances actuelles d’équipement en véhicules électriques dans notre pays », souligne Florent Maret, Directeur commercial Ile-de-France chez Bureau Veritas France. La commercialisation de véhicules électriques est, en effet, en forte croissance chez tous les constructeurs (les immatriculations ont plus que doublé sur la période janvier-septembre 2020, par rapport à l’année dernière), les tarifs sont de plus en plus compétitifs, et les mesures gouvernementales auprès des entreprises et des particuliers sont incitatives.

Pour Florent Maret, deux grands facteurs sont indispensables pour satisfaire le Plan de relance verte, qui met les IRVE au cœur de nombreuses rubriques (rénovation énergétique des bâtiments, grands travaux, infrastructures de transport, refonte de la mobilité, etc.).

Lire aussi:

D’une part, l’accès au financement, qui est facilité par des mesures telles que le programme Advenir, géré par l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (AVERE) et qui s’adresse aux copropriétés, entreprises et personnes publiques. D’autre part, la capacité à garantir aux utilisateurs le bon fonctionnement des IRVE installées. C’est ainsi que Bureau Veritas agit comme un tiers de confiance, doté d’une excellente connaissance du sujet et engagé dans la structuration de la filière : conseil sur les types de bornes pertinentes ou l’identification des sites, montage du dossier administratif, tests et diagnostics des installations, contrôles techniques et suivi de chantier, analyses de cyber-risques sur le système de supervision, contrôles réglementaires, formations, vérifications avant la mise en service…

Des projets complexes nécessitant une large palette de savoir-faire

Chez Ionity, qui installe des points de recharge ultra-rapides le long des réseaux routiers européens, l’engouement des consommateurs ne fait aucun doute. L’entreprise a installé 287 stations à date et ambitionne d’en compter 400 début 2021. Son réseau français, qui devrait atteindre les 75 bornes dans les prochains mois, permet aux conducteurs de véhicules électriques de traverser la France sur de nombreux axes complets, et « les chiffres de connexions et de recharges démontrent que notre investissement répond à une attente de la part des conducteurs », observe Olivier Paturet, Senior Advisor chez Ionity.

Pour autant, le groupe n’a pas hésité à se faire accompagner dans son déploiement, ce dernier nécessitant une coordination fluide entre de nombreux acteurs extrêmement hétérogènes – fabricants, promoteurs du projet, installateurs, exploitants – dans un domaine qui est nouveau pour une partie d’entre eux. « Travailler sur le domaine autoroutier, surtout dans un contexte de développement rapide, demande une grande maîtrise des contraintes et de la réglementation, une excellente communication et beaucoup d’agilité », confirme Olivier Paturet. Bureau Veritas a accompagné le groupe sur plusieurs aspects spécifiques : la sécurité des intervenants sur les chantiers, les conditions d’accessibilité aux personnes en situation de handicap, ainsi que la formation à la maintenance des bornes. Autant d’expertises mobilisées afin que la question de la recharge ne soit plus un frein !

Besoin d'une information ?

Cliquez-ici