RER E vers l'Ouest :  les rails arrivent dans la future Gare de Nanterre. Malgré la Covid-19, Eole franchit une nouvelle étape.©️ Direction de la Communication - SNCF Réseau

Un chantier pharaonique dans les profondeurs de Paris

25 avr. 2022 - 2 min

8 km de tunnels, 2 gares géantes… Les travaux d’extension du RER E Eole doivent composer avec un calendrier serré et des contraintes techniques inédites. Bureau Veritas assure le contrôle de ce chantier aux multiples enjeux.

Un nouvel axe de transport structurant pour traverser l’Île-de-France d’Est en Ouest : le projet d’extension du RER E fait partie des chantiers les plus importants du moment en France. L’ampleur des travaux, le calendrier à respecter, la complexité technique… C’est le projet de tous les superlatifs, avec un coût qui dépassera plusieurs milliards d’euros. Au cœur du chantier : le tronçon de 8 km entre le centre de Paris et La Défense qui a nécessité l’intervention du plus grand tunnelier de France.

« Depuis les phases de conception, Bureau Veritas est impliqué dans les aspects les plus critiques, souligne David Pinel, chef de projet. Notre première intervention remonte à octobre 2013. Depuis, nous avons produit plus de 8 000 documents : avis, , examens de documents… Notre accompagnement se poursuivra jusqu’aux rapports préalables à la visite de la commission de sécurité, dont l’avis conditionne l’ouverture des installations ». Retour sur 3 chantiers majeurs.

La gare de La Défense

Située à 50 mètres de profondeur, sous le CNIT, cette nouvelle gare a essentiellement soulevé des problématiques de structure. « Avec une construction située sous un bâtiment existant et un parking souterrain sur 6 niveaux, les questions de stabilité du sol et de reprise en sous œuvre faisaient partie des aspects fondamentaux. Pour cela, nous avons travaillé sur de nombreuses hypothèses conceptuelles, des plans et des calculs. Rien que pour le gros-œuvre de cette gare, les équipes Bureau Veritas ont rendu 812 avis, un volume tout à fait exceptionnel. » À présent achevé, le gros-œuvre laisse la place aux travaux de charpente et d’électricité.

La gare de la Porte Maillot

Cette gare enterrée est enclavée dans un environnement d’infrastructures très denses. Elle est bordée par le Palais des Congrès, le RER C, la ligne 1 du métro et le périphérique parisien. Eole dispose tout juste de la place nécessaire pour son nouvel arrêt, en tenant compte de ses voisins... « La ligne 1 est la plus ancienne du réseau datant de 1930, avec une voûte particulièrement sensible. La RATP a imposé un déplacement seuil de 1 cm dans les trois dimensions. Pour respecter cette contrainte, la « boîte » de la gare a été réalisée en parois moulées de 1,5 m d’épaisseur, confortée par un réseau de tirants actifs et contre rideau en phase provisoire. Un pari réussi, grâce à Bureau Veritas. » Fin mars, environ 80 % du gros-œuvre de la station était achevé.

Le tunnel de 8 km sous Paris

Bureau Veritas intervient pour la partie électricité, désenfumage, ventilation et incendie de ce tunnel, dont le percement s’est achevé le 15 février après 3 ans de travaux. La principale difficulté concerne la partie désenfumage : entièrement neuf, le système doit fonctionner en symbiose avec le dispositif plus ancien, déjà existant sur la partie est de la ligne. « L’ensemble est interconnecté et doit opérer en parfaite harmonie. Un vrai challenge qui a nécessité de lourdes études. »

Pour les équipes, pas de temps à perdre ! L’inauguration de l’extension doit intervenir pour les JO de Paris en 2024. « L’expertise de Bureau Veritas dans tous les domaines de la construction, la présence en interne d’interlocuteurs experts, l’habitude des grands projets constituent nos forces pour accompagner la SNCF dans ce challenge. »

 

La question des ATEx

Pour un chantier de cette envergure, toutes les techniques ne répondent pas forcément à une norme existante. Comment assurer la sécurité du futur ensemble tout en favorisant l’innovation ? Les ATEx (Attestation Technique d’Expérimentation) permettent d’avancer de nouvelles solutions. C’est le cas par exemple avec la toiture de la gare de la Porte Maillot. Entièrement en verre, elle constituera aussi le futur parvis du Palais des Congrès : les passants pourront marcher sur cette structure qui surplombera les quais et les voies. « L’expert verre de Bureau Veritas a été nommé rapporteur de l’ATEx afin de présenter le dossier technique établi auprès de la commission chargée ensuite de valider le projet ».

Eole en bref

Mis en service en 1999, le RER relie alors la gare d’Hausmann Saint-Lazare en plein cœur de Paris à Chelles et Tournan, en Seine-et-Marne. Dans le cadre du Grand Paris, la ligne s’étend de 55 km vers l’ouest. D’abord par un nouveau tunnel de 8 km jusqu’à Nanterre, via les futures gares de la Porte Maillot et de La Défense. Ensuite, à Nanterre, le RER E empruntera les voies existantes et rénovées, jusqu’à Mantes-la-Jolie.

 

©️ Direction de la Communication - SNCF Réseau

Besoin d'une information ?
Cliquez-ici