L’immeuble Bridge, l’un des plus écologiques du Grand Paris 

Jean-Frédéric Heinry (Altarea Entreprise Studio) : « l’immeuble Bridge, l’un des plus écologiques du Grand Paris »

22 mar. 2021 - 3 min

À la tête d’Altarea Entreprise Studio, Jean-Frédéric Heinry  nous parle de l’immeuble Bridge (Issy-les-Moulineaux) qu’ALTAREA Entreprise vient de livrer à ORANGE : 56.000 mètres carrés dotés d’un impressionnant atrium et de plus de 3.000 mètres carrés de terrasses, imaginé par l’architecte Jean-Paul Viguier en bordure de Seine. Retour sur ce chantier emblématique des nouveaux usages de l’immobilier de bureau qu’a accompagné Bureau Veritas.

Avec Bridge, Orange se dote pour la première fois d’un siège unique. Qu’est-ce que cela représente pour Altarea en termes d’image ?

Jean-Frédéric Heinry : Être à la tête d’un tel projet, c’est une reconnaissance de notre travail de promoteur, c’est extrêmement gratifiant. L’histoire de cet immeuble, c’est ce qui peut se passer de mieux dans notre métier : nous avions conçu cet immeuble « en blanc », c’est-à-dire sans en connaître l’utilisateur final. Et finalement, avant même d’engager les travaux, un utilisateur a été séduit par le projet. L’immeuble « en blanc » était devenu « l’immeuble Orange ». Cet immeuble est à la fois la vitrine d’Orange, qui se dote pour la première fois d’un siège unique, mais aussi la vitrine du savoir-faire d’Altarea Entreprise, qui y a mis toutes ses convictions. Bridge, c’est l’un des immeubles les plus écologiques du Grand Paris.

Au-delà de l’image, c’est également une très grande responsabilité ?

J-F. H : Bien sûr ! D’autant que lorsque l’on construit un immeuble de ce type, c’est tout un territoire que l’on impacte. Bridge se situe en entrée de ville, en bord de Seine… c’est un endroit emblématique, et nous nous étions engagés auprès du maire d’Issy-les-Moulineaux à prendre en compte les spécificités du territoire. C’est d’ailleurs tout le sens du travail fait autour de la Halle Eiffel, construite à la fin du XIXe siècle que nous avons démontée, restaurée, puis remontée en face de l’immeuble Bridge. Elle abritera un lieu dédié à la gastronomie.

À lire aussi

Dans quelques semaines, les équipes d’Orange vont s’installer dans leur nouveau siège. Comment a-t-il été pensé pour s’adapter à leurs besoins ?

 J-F. H : L’immeuble de bureaux d’aujourd’hui ne peut plus être le même que celui que l’on concevait il y a dix ans. Nous en étions convaincus avant même la Covid-19 : les bureaux ne sont plus un lieu de production individuelle, mais d’abord un lieu de communication et d’échange : avec ses collègues, ses clients, ses fournisseurs. Lors des premières discussions sur l’aménagement de Bridge, la norme était alors de consacrer 5 à 10% de l’espace aux salles de réunions. Quant à nous, nous avions pris le parti pris d’aller plus loin, en créant 30% d’espaces dédiés aux rencontres, aux échanges, aux réunions. Et pas en sous-sol ! Ils sont partout, avec des vues imprenables, sur la Seine notamment.

Portrait de Jean-Frédéric Heinry, président de Cogedim Entreprise, qui a supervisé la renaissance de l'immeuble Kosmo.

L’immeuble de bureaux d’aujourd’hui ne peut plus être le même que celui que l’on concevait il y a dix ans.

JEAN-FRÉDÉRIC HEINRY Altarea Entreprise Studio

 

Visuellement, Bridge marque aussi par son atrium et ses terrasses. Pourquoi ce choix ?

J-F. H : À l’époque, nous avions été les premiers à imaginer dans nos immeubles des terrasses ou balcons accessibles à tous. Bridge, c’est plus de 3.000 mètres carrés de terrasses et un atrium ouvert à la lumière du jour. Tout est fait pour faciliter les échanges, avec des ascenseurs vitrés, des lounges, des salons, l’atrium, des balcons. Le fait que ce soit une entreprise de télécommunication qui choisisse d’y installer son siège montre que l’on avait visé juste.

batiment Bridge

Qu’attendez-vous d’un partenaire comme Bureau Veritas dans ce type de projet ?

J-F. H : L’enjeu de ce très gros projet, qui met en œuvre des techniques et technologies très pointues, c’est la bonne coordination entre les différentes parties prenantes, qu’il s’agisse de conception, de réalisation ou de contrôle technique. À ce titre, Bureau Veritas a été très réactif et disponible de manière permanente. Chaque fois que notre architecte mettait en avant une solution, ou que nos conseils en sécurité incendie proposaient quelque chose, nous avons pu compter sur Bureau Veritas pour nous faire part de son expertise de tierce partie. Du point de vue du confort de l’utilisateur, nous avons mis en œuvre des technologies que nous avions besoin de « challenger » à tout moment, et Bureau Veritas était à nos côtés. Cela se traduit par une qualité de traitement de l’air exceptionnelle, et une qualité de l’éclairage (naturel et artificiel) très poussée.

Comment la Covid 19 a-t-elle impacté la coordination en matière de sécurité et de protection de la santé (CSPS) sur le chantier ?

J-F. H : Avant tout, il est nécessaire de rappeler qu’aucun accident grave n’a eu lieu sur le chantier. Mais, comme tout le secteur, nous avons dû faire face à la crise sanitaire et à son impact sur l’organisation du chantier, le respect des mesures sanitaires, etc. Bureau Veritas, coordinateur CSPS a eu un rôle crucial dans la mise au point de l’ensemble des protocoles, des vérifications réglementaires, et de  leurs implications concrètes pour toutes les entreprises mobilisées sur le chantier

En quoi la Covid-19 a-t-elle modifié les plans d’utilisation des bureaux par l’utilisateur ?

J-F. H : Du point de vue de sa conception, cela n’a rien changé, puisque Bridge avait été conçu pour être flexible et reconfigurable. Autrefois, c’était la technologie qui impactait la conception des immeubles, mais aujourd’hui, ce sont les usages, le mode de fonctionnement des entreprises qui évolue plus vite que la technologie ! Comment travaillerons-nous dans 5 ou 10 ans ? Aucune entreprise ne peut le dire aujourd’hui, c’est pourquoi Bridge est particulièrement adapté aux usages « post-Covid ». Et parce qu’il propose plus de services, d’équipements, d’espaces de sociabilité, de confort, Bridge donne envie aux employés de retourner au bureau.


Les équipes de Bureau Veritas ont été particulièrement impliquées dans la réalisation de ce bâtiment iconique. Bravo aux équipes d’avoir permis à ALTAREA COGEDIM de livrer avec un Avis Favorable de la Commission de Sécurité, le nouveau siège d’Orange Monde aujourd’hui à son nouvel utilisateur. Ce bâtiment fait partie des ouvrages d’exception sur lesquels Bureau Veritas a eu la chance de pouvoir intervenir. C’est grâce à l’implication et au savoir-faire de chacun que ce défi a été relevé. Félicitations à Anne-Christelle DAHAN, directrice régionale construction IDF, Alain HAGE, directeur activité construction, Eric RIEGLER, Jean-Pierre PRONTAT, Laurent GOAS, Jean-Claude POMMIER, Pascal ROUAT, Corinne GARCIA, Chantal de PRAINGY, Ferdinand LE ROY, Anne-Sophie TYRODE, Abderrazak KHOURIBECH, Florian JOLIVET, Alexandre RENARD et Fabrice NOA.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos expertises, contactez Audrey BACQUEROET audrey.bacqueroet@bureauveritas.com ou composez le 0969 39 10 09

Besoin d'une information ?

Cliquez-ici