Les dispositifs médicaux nécessitent d’être réglés  pour permettre au médecin radiologue de faire le diagnostic tout en délivrant la juste dose de rayonnements ionisants aux patients. Ce réglage doit être vérifié périodiquement, c’est précisément la mission de Medi-Qual.

Imagerie médicale : le « contrôle qualité » des dispositifs médicaux

20 juil. 2020 - 2 min

Les dispositifs médicaux nécessitent d’être réglés  pour permettre au médecin radiologue de faire le diagnostic tout en délivrant la juste dose de rayonnements ionisants aux patients. Ce réglage doit être vérifié périodiquement, c’est précisément l'offre de services Medi-Qual by Bureau Veritas.

Mammographie, scanner et autres équipements de radiologie sont les principaux dispositifs médicaux utilisés.

L’administration de rayonnements (rayons X notamment) sur les organismes n’est cependant pas à prendre à la légère, et nécessite un encadrement strict des doses et protocoles, pour ne pas dépasser certains seuils.

Créé en 1999, Medi-Qual a depuis rejoint le groupe Bureau Veritas qui s'est donc justement positionné sur ce segment du contrôle qualité externe des dispositifs médicaux, segment qui n’a cessé de s’élargir depuis.

Le cadre réglementaire est défini d’une part par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour la radioprotection du patient et d’autre part par l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) pour la radioprotection des travailleurs.

« Le principe est assez simple : il faut que la qualité de l’image soit suffisante, et qu’en même temps la dose d’émission de rayons soit limitée » explique Kareen Arnold, directrice commerciale et fondatrice de l'offre Medi-Qual. La détection d’une non-conformité grave peut entraîner l’arrêt de l’exploitation.

Les missions se sont développées au fur et à mesure des évolutions technologiques et réglementaires : mammographe, scanner, table de radiologie, ostéodensitomètre, appareil de  radiologie dentaire, installations de radiologie interventionnelle et installation de médecine nucléaire.

Bureau Veritas via l'offre Medi-Qual accompagne ces transformations, et va prochainement contrôler les appareils de mammographie 3D, alors que seule la 2D était couverte jusqu’à maintenant. « Notre force tient à notre expertise et à notre spécialisation. Et nous sommes véritablement orientés sur le secteur de la santé à la différence d’autres sociétés ». Ce qui se traduit par des immobilisations moins longues des installations, un atout pour les cabinets de radiologie, cliniques et centres hospitaliers. La durée moyenne d’une intervention est d’environ 2 heures pour un scanner ou un appareil de mammographie.

Ce sont 13 salariés experts à ce jour qui interviennent au niveau national.  Nous diversifions le portefeuille clients par le biais de centrales d’achats spécialisées, des groupements de centres de radiologie, des groupements hospitaliers territoriaux, des constructeurs et des installateurs.

Pour Jérôme Aliotti, directeur général - Medi-Qual, « L’expertise de l’équipe et notre positionnement sur le marché de la santé nous permettent de proposer à nos clients des missions complémentaires comme le conseil (en tant qu’Organisme Compétent en Radioprotection), la formation et l’assistance à la maîtrise d’ouvrage.
 

Besoin d'une information ?

Cliquez-ici