Image
Décarbonation : comment les PME se lancent dans la démarche

Décarbonation : comment les PME se lancent dans la démarche

25 juin. 2024 - 2 min

Aucune entreprise n’échappe à l’indispensable verdissement de ses activités ! Pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, même les PME doivent se lancer dans une démarche de décarbonation. Un enjeu économique crucial pour ces petites structures... Des solutions sur-mesure se déploient pour les accompagner.

La décarbonation, apanage des grands groupes ? Faux ! Plus que jamais, toutes les entreprises sont concernées par le sujet... et ont leur rôle à jouer. « Si le sujet du réchauffement climatique et de la décarbonation n’est pas nouveau, la manière dont il est pris en main par les sociétés reste très récent, constate Stéphane Miet, spécialiste national comptabilité carbone de Bureau Veritas. Et nous constatons très clairement que les grandes entreprises entraînent tout leur écosystème dans l’aventure ! »

L'exigence croissante des consommateurs, des clients et des salariés pour la prise en compte des enjeux environnementaux s'accompagne également d'une obligation réglementaire. Toutes les entreprises de plus de 500 salariés doivent obligatoirement réaliser leur bilan carbone et engager des actions pour le réduire. Et par effet d’aspiration, les PME se trouvent embarquées elles aussi dans la démarche…

S’engager, un enjeu stratégique

D’abord, car le bilan carbone implique de prendre en compte tout son écosystème, sans se limiter à ses activités directes. Les différents scopes mettent par exemple en évidence la part des fournisseurs et sous-traitants dans le poids global des émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise. Celle-ci doit donc interroger ses parties prenantes pour connaître leur propre bilan carbone. Autre raison : la CSRD qui impose aux grandes entreprises de réaliser un reporting extra-financier. Ce document implique lui aussi de prendre en considération toute sa chaîne de valeur.

« Réaliser son bilan carbone, c’est comprendre poste par poste ses émissions, avec toujours des surprises, souligne Stéphane Miet. Une petite entreprise pourra par exemple découvrir le poids des déplacements de ses collaborateurs avec les trajets domicile-travail, ou celui de ses fournisseurs. Au-delà de l’intérêt de l’information et de la démarche environnementale qui se structure, la question revêt une dimension quasi vitale pour les fournisseurs : les entreprises qui ne répondent pas aux critères et ne réalisent pas leur bilan carbone pourraient se voir exclues des appels d’offres et ne plus pouvoir travailler avec les grands comptes. »

À lire aussi :

 

Décarbon’action et Pacte PME : des aides concrètes

Pour se mettre en ordre de bataille, les PME disposent de solutions d’accompagnement :

  • Diag Décarbon’action

Initiative portée par l’ADEME et BPI France, ce projet propose un soutien financier conséquent pour réaliser son bilan carbone : une subvention équivalente à 40 % du prix d’un bilan carbone pour les entreprises de moins de 500 salariés.

Ce dispositif concerne donc les PME et les petites ETI. Bureau Veritas fait partie des organismes référencés par Bpifrance pour réaliser, via ses référents présents partout en France, des bilans carbones subventionnés et apporter une expertise globale sur ces questions. « Tous les secteurs d’activité sont concernés, insiste Stéphane Miet. Efficace, ce dispositif permet à chaque entreprise de se lancer dans sa démarche de décarbonation. Bureau Veritas est force de proposition pour élaborer des réponses adaptées. »

  • ALLIANCE PACTE PME

Cette association, fondée en 2010, a créé l’Alliance Pacte PME pour la décarbonation et la transition énergétique avec plusieurs grands groupes (Groupe ADP, EDF, Sanofi, Bouygues Construction, Orano, Naval Group, Crédit Agricole, Safran, Schneider Electric, Thales et Engie). Cette alliance propose un accompagnement à la fois collectif et personnalisé aux PME qui souhaitent se lancer.

« Nous nous adaptons au niveau de maturité de chaque entreprise, détaille Lucas Masardo, chef de projet décarbonation de l’Alliance Pacte PME. Certaines débutent juste et ont besoin d’un bilan carbone. D’autres ont déjà leur bilan carbone et veulent construire leur stratégie. D’autres encore, plus avancées, souhaitent un accompagnement sur la mise en œuvre de leur plan d’action. » Les membres de l’Alliance orientent les PME vers des organismes sélectionnés, comme Bureau Veritas, auprès desquels des tarifs ont été négociés. Comme le dispositif s’inscrit dans le cadre méthodologique du diagnostic Décarbon’action, les entreprises sont éligibles aux subventions : les 2 dispositifs sont cumulables. « Pacte PME propose d’aller plus loin dans la démarche, en mettant notamment à disposition un logiciel de suivi et une offre collective gratuite. » Celle-ci comprend des ateliers de décarbonation sectoriels, des échanges avec les grands comptes ou encore l’accès à des ressources dédiées, comme des fresques du climat.

« Chacun a un rôle à jouer : la somme des actions menées par une multitude d’entreprises engendrera d’importants résultats, explique Lucas Masardo. Et au-delà de la pression réglementaire, il ne faut négliger ni la pression sociétale, ni l’enjeu RH pour attirer et fidéliser les talents. Profitez des aides existantes pour prendre de l’avance ! »

Le Diag Décarbon’action et Pacte PME : deux dispositifs concrets et 100 % personnalisés pour accompagner les petites entreprises dans leur verdissement. Partenaire de ces initiatives, Bureau Veritas mobilise ses experts dans des projets au cœur de sa green line de services.

Besoin d'une information ?

NOUS CONTACTER