méthane

Limitation des émissions de méthane : en amont de la réglementation, les industriels anticipent avec Bureau Veritas

23 fév. 2022 - 2 min

L’Europe veut montrer l’exemple dans le combat contre un des principaux gaz à effet de serre, le Méthane. Mi-décembre 2021, la Commission européenne a présenté un nouveau cadre visant à imposer aux industriels des efforts concrets en matière de mesure et de réduction des émissions de méthane au bénéfice du climat et de la santé. Pour accompagner ces changements règlementaires, Bureau Veritas sera un partenaire de choix auprès de ses clients désireux de rejoindre une trajectoire plus vertueuse.

Gaz responsable du réchauffement climatique après le CO2, le méthane (CH4) fait l’objet de toutes les attentions dans le combat pour la préservation de la planète. À lui seul, il provoque 30 % de ce phénomène. L’Union européenne entend prendre le problème à bras le corps avec des actions pour réduire drastiquement les émissions de CH4. Les premières orientations de la proposition législative dévoilée par la Commission visent les industriels du gaz, du pétrole et du charbon, avec en point d’orgue la surveillance et l’atténuation des fuites de méthane dans leurs installations.

« La version actuelle du document impose des mesures fréquentes et cadrées aux industriels concernés. Le texte peut encore évoluer mais l’objectif est posé », explique Franck Rochatain, responsable du développement de l’offre Émissions Services chez Bureau Veritas.  

« Notre département est expert en matière de détection et de réduction des émissions (COV/CH4/autres fluides). Et nous avons une vision fine du phénomène. Concrètement, en ce qui concerne le méthane, tous les 3 mois, les professionnels seront dans l’obligation de passer leurs installations au peigne fin pour détecter les fuites éventuelles sur leurs installations. Si une déperdition de plus de 500 ppm (500 particules par million, un seuil relativement faible) est constatée, ils devront rapidement mettre en œuvre des mesures correctives », explique Franck Rochatain.

 

Une expertise forte aux côtés des industriels

Mesurer, quantifier, réparer et re-quantifier : pour les industriels, il s’agit d’un nouveau cycle de suivi à déployer. Principaux concernés, les gaziers tels que les stockeurs, les transporteurs et les distributeurs. A terme, les professionnels ayant recours au méthane pourraient être impactés : terminaux GNL, puits d’exploration, raffineries, etc.

Pour les accompagner à appréhender cette future réglementation, Bureau Veritas dispose d’une expertise forte dans le domaine. La recherche, la mesure, l’assistance à réparation et le suivi des fuites sont le cœur de nos activités. « Sans attendre l’obligation, nous accompagnons déjà les industriels », souligne Franck Rochatain. « Nous maîtrisons les outils et les méthodes indispensables à la réalisation de ces contrôles. Nos inspecteurs spécialisés réalisent des mesures et les consignent via notre logiciel GEF VOC. »

 

Nous maîtrisons les outils et les méthodes indispensables à la réalisation de ces contrôles. Nos inspecteurs spécialisés réalisent des mesures et les consignent via notre logiciel GEF VOC. 

Franck Rochatain

Adaptation à la future réglementation

Avec de nombreux inspecteurs qualifiés, Bureau Veritas intervient partout en France et à l’étranger sur ces sujets. « Nous sommes parés pour répondre à ces nouvelles exigences, et abordons avec confiance l’accompagnement de nos clients face à ce nouveau défi en adéquation avec la ligne verte de services de Bureau Veritas ».

Retrouvez l'offre complète de Bureau Veritas Emissions Services

Contactez nos équipes
Nous contacter