building

Audit énergétique des grandes entreprises : bientôt la 3ème échéance en 2023

2 jan. 2023 - 2 min

Une dernière période s’est achevée le 5 décembre 2019 – date à laquelle toutes les entreprises concernées devaient se mettre en conformité avec l’obligation réglementaire. L’audit devant être réalisé tous les 4 ans, la troisième période de l’audit énergétique obligatoire des grandes entreprises se profile : le 5 décembre 2023, les entreprises concernées devront avoir fait leur troisième audit.

C’est maintenant qu’il faut s’y préparer, le budgéter, trouver un prestataire… Et tirer profit de cette obligation réglementaire.

transformer la contrainte en opportunité

L’audit réalisé est avant tout un état des lieux de l’existant (bâtiments, process, transport). Le prestataire qui réalise l’audit doit, au sens de la norme NF EN 16247, mise à jour en octobre 2022, aussi mettre en évidence des sources d’économies d’énergie, et proposer des plans d’actions (à court, moyen ou long terme) pour réduire la facture énergétique et mesurer les performances réalisées.

Plus qu’une contrainte, il faut voir dans cette obligation une opportunité : celle de réduire le montant de sa facture énergétique, mais aussi d’améliorer la performance énergétique du bâtiment tout en assurant le confort des salariés» souligne Adrien GUILLAUMOT, expert national solutions Energie au sein de la Direction Technique de Bureau Veritas Solutions.

DÉPLOYER UNE STRATÉGIE GLOBALE

Les grandes entreprises doivent réfléchir à faire de l’audit énergétique un axe primordial d’une stratégie énergétique globale, pour améliorer de façon pérenne leur performance énergétique, et réduire leur consommation d’énergie. Une démarche qui profite à tous : au salarié qui verra son confort s’accroitre, au financier de l’entreprise qui verra les coûts de production baisser, à l’exploitant qui verra la durée de vie de ses équipements prolongés…

L’enjeu est de taille, les tarifs de l’énergie explosent, et la hausse n’est pas terminée ! La France s’est engagée à réduire sa consommation énergétique dans les bâtiments tertiaires de 40% en 2030, 50% en 2040 et arriver à -60% en 2050 avec l’application du décret tertiaire, ses premières échéances sont arrivées le 31 décembre 2022. Egalement, d’ici au 1er janvier 2025, l’application du décret BACS obligera tout bâtiment tertiaire disposant d’une production de chauffage ou de climatisation supérieure ou égale à 290kW, de disposer d’un système de gestion technique du bâtiment (GTB) afin de centraliser et pérenniser la régulation des équipements techniques.

Et si l’entreprise profitait de cette obligation d’audit énergétique pour établir un plan d’actions à court, moyen et long terme tout en respectant les obligations réglementaires ?

Adrien GUILLAMOT, expert national solutions Energie au sein de la Direction Technique de Bureau Veritas Solutions.

Plus qu’une contrainte, il faut voir dans cette obligation une opportunité : celle de réduire le montant de sa facture énergétique, mais aussi d’améliorer la performance énergétique du bâtiment tout en assurant le confort des salariés

Adrien GUILLAUMOT, expert national solutions Energie au sein de la Direction Technique de Bureau Veritas Solutions.

FAIRE LE CHOIX D’UN ACTEUR RECONNU POUR SA TECHNICITE ET SA CAPACITE A PRODUIRE DES CAMPAGNES NATIONALES AVEC DE COURTS DELAIS D’EXECUTION

Bureau Veritas a ainsi accompagné ces derniers mois des clients propriétaires ou locataires rencontrant soit une problématique multisite avec de grands volumes d’audits de bâtiments à réaliser sur tout le territoire soit une problématique technique de sites très complexes et énergivores.

Parmi ces clients, nos champions nationaux tous secteurs confondus : réseaux bancaires, foncières, constructeurs et équipementiers automobiles et aéronautiques, manufacturier pneumatique, leader en fabrication de matériaux de la construction, laboratoire pharmaceutique, multinationale alimentaire, acteurs leaders de la grande distribution et de l’industrie hotellière, réseau d’établissement de santé, grands parcs de loisirs…. mais également bien sûr l’ensemble de nos très nombreux  clients ETI PME tertiaires et industriels.

L’entreprise cliente pourrait aussi envisager une certification ISO 50001 pour son système de management de l’énergie. En effet, Bureau Veritas, entreprise qualifiante pour l’ISO 50001, vous permet de répondre aux obligations de l’audit énergétique via la mise en place de cette certification. 


 

CEE : Bonification par le gouvernement du financement via CEE de l’installation d’une Gestion Technique du bâtiment (GTB) dans les bâtiments tertiaires

Décryptage de l’Arrêté du 22 octobre, et ses changements côté Tertiaire avec notre expert Quentin Attardo, responsable de pôle commercial industrie-tertiaire de Capital Energy, filiale de Bureau Veritas Solutions.
En savoir plus ? 

Contactez-nous 
Cliquez ici