Westfield Aéroville

Les coulisses des centres de shopping d’Unibail Rodamco Westfield

13 sep. 2019 - 2 min

Accompagner, informer et soutenir les équipes URW dans leur démarche d’excellence opérationnelle continue : #LeMagBV vous explique les enjeux des missions de Bureau Veritas pour Unibail Rodamco Westfield, ses centres commerciaux et leurs clients.

Chaque année, 1,2 milliard de visiteurs arpentent les allées des centres commerciaux Unibail Rodamco Westfield (URW). Il y a de très grandes chances que vous en fassiez partie : Les 4 Temps, le Forum des Halles, Parly 2, Vélizy 2 en région parisienne, La Part-Dieu à Lyon, Century City à Los Angeles, Westfield London et Westfield Stratford City à Londres, CentrO, le plus grand centre commercial d’Allemagne, à Oberhausen, Glòries à Barcelone, Mall of Scandinavia à Stockholm, Arkadia à Varsovie ou encore Centrum Chodov à Prague.

Le Groupe Unibail-Rodamco-Westfield détient un portefeuille immobilier commercial exceptionnel dans les principales métropoles en Europe et aux Etats-Unis, des immeubles de bureaux prestigieux et des centres de congrès & expositions majeurs à Paris et dans sa région (plus de 70 actifs dans 11 pays européens).

Il est remarquable que vous vous rendiez dans ces lieux sans qu’à un seul instant vous vous interrogiez sur les coulisses de ces centres de shopping. Cela veut dire que le pari a été tenu : une expérience sans fausse note et, surtout, une grande confiance témoignée par les visiteurs, qui fait la fierté des équipes d’URW.

«Unibail-Rodamco-Westfield est mobilisé autour des enjeux de la santé et de la sécurité pour les personnes et l’environnement», avance Samuel Le Bras, responsable Hygiène, Sécurité et environnement chez URW. « Notre principale préoccupation est la prévention des risques», ajoute Brice Fourney, directeur Synergies et expertises chez URW. La clé de voûte de notre organisation réside dans l’anticipation : tout prévoir pour éviter autant que possible les incidents et, s’ils se produisent malgré tout, savoir comment réagir, avec diligence. »

Le principe est simple, il a été élaboré, depuis 2012, en collaboration avec les équipes de Bureau Veritas, organisme tiers et indépendant. Dans ce cadre Bureau Veritas est chargé d’auditer les 66 actifs exploités en Europe continentale par URW.

Bureau Veritas visite chaque actif et évalue le niveau de gestion de risques afin de vérifier le respect de la réglementation en vigueur et la bonne application des politiques propres au Groupe URW. La démarche volontariste de ce dernier va bien souvent au-delà des exigences réglementaires.

La qualité de l’air et de l’eau, la lutte contre la légionellose, l’amiante ou le rayonnement électromagnétique, la vérification périodique des équipements techniques, tels que les ascenseurs et les escalators, ou encore la sécurité incendie et la sûreté (depuis 2019) : tous les thèmes sont passés au crible lors d’évaluations rigoureuses. « Un auditeur visite chaque actif et évalue le niveau de gestion de risques appréhendés par URW », explique Vivien Bachelard, chef de projets chez Bureau Veritas.

La grille d’audit et d’évaluation est alors son document de travail privilégié. C’est un véritable référentiel, tant pour l’auditeur que pour les équipes URW: tout ce qui a trait à la sûreté et à la sécurité des biens, des personnes et à l’environnement y est répertorié de façon méthodique en fonction des équipements sous gestion, la localisation ou le cas d’usage. « Cette grille, que nous mettons régulièrement à jour, indique les règles de gestion à suivre, précise Samuel Le Bras. Grâce à elle, les équipes, pour chacun des actifs, connaissent exactement la conduite à tenir. Elles sont ainsi mobilisées pour, jour après jour, adopter les bons comportements qui nous permettent de réduire les risques. »

La logique sous-jacente est limpide : « Cette démarche permet au Groupe URW d’évaluer régulièrement ses performances en matière de prévention des risques et d’ancrer durablement, au sein de ses équipes opérationnelles une forte culture de gestion et d’anticipation des risques », explique Vivien Bachelard.

Quelques exemples. La qualité de l’air ambiant et de l’eau destinée à la consommation humaine sont vérifiées régulièrement. Les équipements relatifs à la sécurité incendie (sprinkler et extincteurs notamment) sont sujets à un suivi rigoureux ainsi qu’à des contrôles réglementaires dans le but de s’assurer de leur parfait état de fonctionnement. Si les actions de maintenance sont menées à bien dans le respect des normes et réglementations en vigueur, alors les risques seront réduits à leur niveau minimum. Pour faire un parallèle, c’est un peu la même logique que celle prévalant pour l’entretien de son véhicule : en prendre soin au quotidien, c’est l’assurance de ne pas être mis en difficulté au moment du contrôle technique ou d’une utilisation importante.

Ceci est bien plus facile à suivre si tout est codifié, avec une grille de lecture et d’action claire et précise à suivre au travers d’un plan d’action rédigé par un tiers sachant. Ce dernier est suivi au cours de l’année suivant l’audit par le directeur technique et ses prestataires.

Tendre vers un niveau de risque le plus faible qu’il est raisonnablement possible d’atteindre.

Le Groupe URW n’a jamais eu à déplorer d’incident lié à l’exploitation d’ascenseur ou d’escalator, de cas de légionellose lié aux réseaux d’eaux sanitaires ou aux tours de refroidissement, de fermeture à l’issue d’une commission de sécurité. C’est tout sauf le fruit du hasard. C’est bien le résultat du travail mené en commun avec Bureau Veritas, qui contribue à ancrer durablement, au sein des équipes opérationnelles et de la direction des sites, une forte culture de gestion des risques. « Nous ne sommes pas là simplement pour contrôler, résume Vivien Bachelard. Notre rôle va au-delà, il consiste à accompagner, informer et soutenir les équipes URW pour continuer à s’améliorer dans leur démarche d’excellence opérationnelle continue. »

Crédit photo : Arnault de Giron

Besoin d'une information ?

Cliquez ici