Vue intérieure de l’hôpital de campagne de Mulhouse installé par l’armée

Covid-19 : Une mission en urgence à l’hôpital de campagne de Mulhouse

31 mar. 2020 - 2 min

En pleine pandémie du Covid-19, la mise en place de l’hôpital de campagne de Mulhouse par l’armée s’est effectuée en un temps record. Un expert de Bureau Veritas était sur place pour mener des vérifications de conformité électrique.

À Mulhouse, dans la région du Haut-Rhin en première ligne face au Covid-19, l’armée a installé en quelques jours un hôpital de campagne, assemblage de grandes tentes kaki qui ont fait le tour des écrans de télévision. Cet « élément militaire de réanimation » a été implanté sur le parking de l'hôpital Emile-Muller de Mulhouse, qu’il va venir soulager en prenant en charge des patients avec une trentaine de lits disponibles.

Respirateurs, et autres équipements très techniques nécessitent une installation électrique sans faille, que Bureau Veritas s’est proposé de vérifier, en mettant à disposition ses compétences. « Avec nos équipes, nous nous sommes retrouvés en télétravail, et avons réfléchi à ce que nous pouvions faire pour contribuer à l’effort collectif durant cette période difficile, explique ainsi André Stephan, directeur du développement de Bureau Veritas Construction Grand Est. Le mardi 17 mars, nous avons contacté les établissements hospitaliers qui sont adhérents à UniHA (centrale d’achats du milieu hospitalier) de la région Grand Est dont nous sommes titulaires d’un marché cadre national en contrôle technique et coordination SPS depuis le 1er janvier 2020 en leur indiquant que s’il y avait des urgences dans le cadre de la crise actuelle, nous étions disponibles. Ce n’est pas parce que nous sommes dans une situation dégradée et inédite qu’on ne doit pas veiller à être en conformité. Surtout qu’il y a un impératif de continuité de service sur les missions essentielles » Et justement l’hôpital de Mulhouse fait partie de ces établissements.

Le jeudi 19 mars, il a répondu favorablement, avec une demande de contrôle pour le lundi 23 mars au matin, liée à la mise en place de cet hôpital de campagne. Pour Bureau Veritas, ces tentes de l’armée s’apparentent à un établissement de type CTS (chapiteau, tente et structures), avec pour mission de contrôler les installations électriques réalisées depuis les bâtiments de l’hôpital de Mulhouse jusqu’à celles de l’hôpital militaire à quelques dizaines de mètres. Un Tableau général basse tension (TGBT) doit être installé, ainsi que plusieurs armoires de distribution, du câblage, des raccords, et deux groupes électrogènes. Prévenu le vendredi matin de la tenue de la mission, Thomas GACOIN le technicien en charge de l’intervention pour Bureau Veritas s’est rendu sur place à la première heure le lundi 23 mars pour effectuer le contrôle de conformité, qui s’est déroulé sans problème, malgré un timing très serré. « Un contrôle de ce type nécessite normalement une à deux semaines de préparation. Donc être missionné le vendredi et finir le lundi c’est une prouesse » explique André Stephan. Surtout que ce dossier comportait d’autres contraintes, notamment d’ordre sanitaire. Mais tout était prévu, avec la mise à disposition de masques de protection, ainsi que d’une zone pour se laver sur place.

Dès le lundi, les tests de mise en service ont été menés, et les premiers patients sous assistance respiratoire ont rejoint la structure militaire dès le lendemain, permettant de soulager en partie les équipes de l’hôpital de Mulhouse. « Notre priorité a été de tout faire pour pouvoir intervenir et effectuer les contrôles de conformité. L’enjeu, et l’essentiel, étaient de participer à cet effort collectif et participer au bon fonctionnement de cette installation » conclut l’expert.

Besoin d'une information ?

Cliquez-ici