Un pompier en exercice portant une tenue coupe-feu et tirant une lance incendie

Risque incendie en sous-sol : la communication est rétablie !

2 mar. 2017 - 2 min

En cas d’incendie, les Établissements Recevant du Public (ERP) de 1ère catégorie1, les gares, les métros ou encore les parcs de stationnement qui possèdent des structures en sous-sol doivent garantir aux pompiers de pouvoir communiquer par talkie-walkie lors de leurs interventions. 

Les communications doivent se faire sans interruption entre les services de secours placés à l’extérieur et les pompiers entrés dans l’établissement, quel que soit le sous-sol où ils se situent. Quand le signal radio ne passe pas en sous-sol, et que la communication en « mode direct » via les talkies est impossible, les établissements mettent en place des relais radioélectriques. Une vérification doit être effectuée avant l’ouverture au public des nouveaux bâtiments et en cas de travaux importants.

Vérification des installations de relayage

« Nous sommes accrédités par le Cofrac2 pour réaliser cette vérification de la continuité des moyens de communication radioélectrique, déclare Emmanuel Nicolas, Coordinateur Technique rayonnements ionisants & non ionisants chez Bureau Veritas. Mais jusqu’à présent les organismes accrédités ne pouvaient vérifier que les communications en « mode direct ». Ainsi quand ce dernier ne fonctionnait pas, l’organisme vérificateur classait le bâtiment non conforme et l’exploitant devait installer des relais. Le nouvel arrêté a précisé la méthodologie que nous devons suivre pour vérifier tous les trois ans les installations de relayage. Désormais, nous pouvons délivrer des attestations de vérification réglementaire à la totalité des établissements. »

Des non-conformités à lever

Le nouvel arrêté entré en vigueur en juillet 20153 a précisé un autre point important. Désormais, parmi les ERP de 1ère catégorie, gares, métros et parcs de stationnement, seuls sont concernés par l’obligation de vérification réglementaire, les bâtiments disposant de plus d’un niveau de sous-sol et dont la surface totale en sous-sol est égale ou supérieure à 100m2. Selon Emmanuel Nicolas, cette évolution est due au fait que tous les points d’accès d’un bâtiment sont désormais pris en compte. Cela multiplie de fait les possibilités d’assurer la continuité des moyens de communication radioélectrique entre l’intérieur et l’extérieur. « Certains bâtiments qui ont été classés non conformes vont sans doute désormais être considérés comme conformes et ne pas avoir besoin d’installations de relayage, explique-t-il. Mais pour en être certain, il faut d’abord que nous procédions à une vérification. » Il ne reste plus aux exploitants concernés qu’à contacter Bureau Veritas pour s’en assurer et se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation.

1. EPR de 1ère catégorie : au-dessus de 1 500 personnes
2. Accréditation Cofrac 17020
3. Arrêté du 28 mai 2015 portant modification du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public

Besoin d'une information ?

Cliquez-ici