Témoignage de Tihoni, Inspecteur Electricité

Principales missions d’un inspecteur électricité chez Bureau Veritas

 

Ma mission en tant qu’Inspecteur électricité est de vérifier la conformité des installations électriques d’un établissement en vue de s’assurer de la sécurité des usagers dans ces locaux. Et cela va aussi bien de l’étude de dossiers qu’à la réception d’installations électriques et ça passe aussi par les vérifications périodiques annuelles.
On a pas mal de contrats nationaux, donc avec des grandes enseignes qui font appel à nous à chaque ouverture de boutique ou alors pour chaque boutique qu’ils ont besoin de faire vérifier annuellement. Nous intervenons uniquement sur des établissements qui sont soumis au Code du Travail, donc dans des entreprises, dans de l’industrie, ainsi que dans les établissements recevant du public tels que des hôpitaux ou des magasins.
Les diagnostics, bien souvent, sont faits en amont d’un chantier pour que le client sache exactement ce qu’il a à faire pour rendre ces installations conformes. Et ce sont des diagnostics suite à des inondations par exemple, pour vérifier l’état de l’installation électrique, ou des diagnostics de vétusté d’installations en vue de programmer d’éventuels travaux pour le client.
Et à la fin du chantier, nous réceptionnons les installations électriques dans le cadre de vérifications réglementaires.

 

 

Quotidien d’un inspecteur électricité chez Bureau Veritas

 

On va avoir le mandat de l’Autorité de sureté nucléaire, qui va nous donner ces trois phases : l’évaluation de conformité documentaire, la partie Suivi de fabrication et la partie Vérification finale en vue de la mise en service de l’équipement.

 

On a quand même un dossier de départ qui va comprendre des plans et des notes de calcul en pré-dimensionnement sur lequel, nous, on va d’abord faire une première étude. Là, on peut avoir comme exemple des plans de générateur de vapeur, donc ça, ce sont les plans principaux génériques, et puis après, on a tout l’ensemble des plans de détail. On établit un peu les règles de fonctionnement, concrètement. Progressivement, il y a différents jalons d’avancement au cours du projet.

 

« Tu es disponible pour faire un petit point sur l’avancement en conception ? »

 

« - … qu’ils voient avec leur client, s’il pourrait nous les envoyer, comme ça, on peut, nous, échelonner et vérifier.

 

- D’accord, donc ça, je vais relancer, effectivement. »

 

En fabrication, en fait, on est chez le fabricant pour beaucoup, on est donc dans leurs ateliers pour suivre les opérations. Par exemple, ici, on peut voir une opération de soudage sur un générateur de vapeur.

 

Ce casque, je le mets sur le terrain, chez le fabricant. Aujourd’hui, on en peut pas venir dans les ateliers puisque, bien entendu, on ne rentre pas comme ça sur un site industriel qui construit pour le nucléaire, mais c’est ma tenue de travail habituel.

 

Il peut y avoir des projets qui sont très bien rôdés mais aussi des projets qui nécessitent beaucoup de développement, aussi bien des méthodes que des outils.

 

« - L’objectif, c’est de dire : comment on peut le mettre en place pour l’évaluer au sein de notre CB.

 

- Plutôt de faire une adéquation aussi sur notre besoin par rapport à ce que, nous, on met en place avec des outils tels qu’Excel et des revues doc sur PDF. »

 

L’objectif, c’est d’avoir un peu une boîte à outils et l’intervenant qui arrive sur site pour nous aider, parmi le dimensionnement de l’équipe, est capable de se débrouiller tout seul.

 

La dernière phase, c’est vraiment de l’évaluation documentaire sur l’ensemble des documents, aussi bien en amont que sur l’ensemble des documents qui ont été renseignés lors de toutes les opérations de fabrication que l’on a suivies. On va vérifier, s’assurer que l’ensemble des documents est conforme.

 

Mon rôle, c’est de suivre l’avancement de ces trois phases. Comme il y a quand même beaucoup d’interface entre ces trois phases, je dois m’assurer que ces interfaces fonctionnent et de faire l’interface dans beaucoup de cas, et surtout de remonter au fabricant ou à l’ASN (l’Autorité de sûreté nucléaire), l’ensemble des problématiques que l’on aura rencontrés au fur et à mesure de l’avancement de ces trois phases.

 

 

Avantages du métier de chef de projet nucléaire chez Bureau Veritas

 

Notre quotidien, c’est du déplacement. Je suis à peu près à 75 ou 80 % de mon temps sur le terrain. Nous intervenons chez différents clients en Île-de-France. Donc, ça va commencer par du déplacement vers ce client, une intervention technique. En amont de l’intervention technique, ce sont nos Chargés de relation clients qui nous demandent de prendre contact avec eux pour répondre à leurs questions et à leurs besoins.
 

« - Il y a besoin d’un consuel sur place ?
- Oui, consuel, vérif initiale. »


On peut avoir plusieurs clients dans la journée donc faire plusieurs interventions techniques dans la journée. Généralement, nous travaillons sur le terrain le matin et une partie de l’après-midi.
Là, je viens de faire un test de fonctionnement de dispositif différentiel. C’est ce qui va vous protéger contre les risques de contact indirect par coupure automatique de l’alimentation. Ça, c’est un 30 milliampères. Donc, ça veut dire qu’il doit déclencher entre la moitié de sa valeur, donc 15, et 30. Et donc, là, 25, on est dans la bonne plage.
La fin d’après-midi, généralement, est consacrée aux rapportages. C’est une récolte d’informations sur le terrain qui sera mis en page une fois arrivé au bureau pour la phase finale de ce rapportage afin d’envoyer ce rapport au client.
Il s’agit d’un rapport de vérification initiale d’installation électrique. Nous avons le récapitulatif des installations. Ensuite, on a tout ce qui est informations générales. On a le classement des locaux, puis on a le détail des installations électriques.
Nous avons des périodes de travail assez intenses du fait de boutiques qui souhaitent ouvrir avant les fêtes de Noël par exemple, ou bien avant les soldes, afin d’enregistrer un chiffre d’affaires plus important.

 

 

Pourquoi choisir Bureau Veritas

 

L’avantage de travailler dans un grand groupe comme Bureau Veritas, c’est de profiter de l’expérience technique de ce groupe. Ce sont des qualités que l’on ne retrouve pas forcément partout, comme dans les petits bureaux de contrôle par exemple où, forcément, il n’y a pas assez de monde pour créer cette qualité.
J’ai choisi de faire ce métier pour œuvrer pour la sécurité des usagers des différents bâtiments que l’on contrôle, mais aussi pour l’autonomie que ce métier m’apporte. Et j’ai choisi ce métier aussi car il y a deux facettes : une facette de travail individuel sur le terrain et, une fois au bureau, c’est plus un travail d’équipes avec des collègues, ce qui permet aussi bien d’avoir du recul par rapport à ses collègues et aussi de tisser des liens qui peuvent parfois arriver jusqu’à l’amitié entre collègues.

 

 

Perspectives de carrière d’un inspecteur électricité chez Bureau Veritas

 

Au sein de Bureau Veritas, on a la chance de pouvoir évoluer en termes de compétences techniques, et d’évoluer vers des compétences managériales ou commerciales.
Pour ma part, il est prévu une évolution technique dans la sécurité incendie, ainsi qu’une évolution commerciale en tant que chargé d’affaires.
Je conseillerais aux candidats à l’entrée au sein de Bureau Veritas d’être organisé dans leur travail, d’être sérieux et de savoir se remettre en question.

  • Algérie
  • Angola
  • Argentine
  • Australie
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbades
  • Biélorussie
  • Belgique
  • Bénin
  • Bermudes
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brésil
  • Brunei
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap vert
  • République centrafricaine
  • Tchad
  • Chili
  • Chine
  • Colombie
  • Congo
  • République démocratique du Congo
  • Costa Rica
  • Code d'ivoire
  • Croatie
  • Cuba
  • Curaçao
  • République tchèque
  • Danemark
  • Djibouti
  • République dominicaine
  • Équateur
  • Egypte
  • Salvador
  • Guinée équatoriale
  • Érythrée
  • Estonie
  • Ethiopie
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Antilles françaises
  • Gabon
  • Géorgie
  • Allemagne
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grèce
  • Groenland
  • Guatemala
  • Guinée
  • Guinée-Bissao
  • Honduras
  • Hongrie
  • Islance
  • Inde
  • Indonésie
  • Iran
  • Irak
  • Israël
  • Italie
  • Japon
  • Jordanie
  • Kazakhstan
  • Kenya
  • Corée du Sud
  • Koweït
  • Lettonie
  • Liban
  • Liberia
  • Libye
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Madagascar
  • Malawi
  • Malaisie
  • Mali
  • Malte
  • Mauritanie
  • Mexique
  • Monténégro
  • Maroc
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Pays-Bas
  • Antilles néerlandaises
  • Nouvelle-Zélande
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigeria
  • Norvège
  • Oman
  • Pakistan
  • Panama
  • Paraguay
  • Pérou
  • Philippines
  • Pologne
  • Portugal
  • Porto Rico
  • Qatar
  • Roumanie
  • Russie
  • Rwanda
  • Saint-Pierre-et-Miquelon
  • Arabie saoudite
  • Sénégal
  • Serbie
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • République d'Afrique du Sud
  • Espagne
  • Sri Lanka
  • Suriname
  • Suède
  • Suisse
  • Syrie
  • Taïwan
  • République Unie de Tanzanie
  • Thaïlande
  • Togo
  • Trinidad-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turquie
  • Turkménistan
  • Ouganda
  • Ukraine
  • Émirats arabes unis
  • Royaume-Uni
  • États-Unis d'Amérique
  • Uruguay
  • Ouzbékistan
  • Vénézuéla
  • Viêt Nam
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Autres sites
  • Afrique
  • Site Groupe
  • Moyen orient
  • Asie du Sud-Est
Selectionnez votre activité, vos biens et/ou le service recherché
Votre activité

Vos biens

Nos services