Témoignage de Mathilde, Chef de Projet Nucléaire

Principales missions d’un chef de projet nucléaire chez Bureau Veritas


Je m’appelle Mathilde, je suis chef de projet au service Équipements sous pression nucléaire neufs chez Bureau Veritas.

 

Ma mission en tant que chef de projet, c’est donc d’encadrer des projets d’évaluation de conformité des équipements sous pression destinés au marché nucléaire français. Ça consiste à être responsable du suivi technique, organisationnel et financier des affaires. Le rôle que l’on a, il est de s’assurer que les équipements qui sont destinés, par exemple, à être installés en centrale nucléaire, soient conformes à la réglementation française et donc aux exigences en termes de conception, note de calcul, exigences en termes de fabrication aussi, pour ce qui va être des opérations de soudage. On doit répondre à ces différentes demandes.

 

Ça nécessite une organisation qualité à mettre en œuvre. Ça nécessite finalement de décrire des consignes ou des tâches, des processus spécifiques au projet qui, eux vont permettre aux intervenants d’appliquer les procédures spécifiques de Bureau Veritas.


 

Quotidien d’un chef de projet nucléaire chez Bureau Veritas


On va avoir le mandat de l’Autorité de sureté nucléaire, qui va nous donner ces trois phases : l’évaluation de conformité documentaire, la partie Suivi de fabrication et la partie Vérification finale en vue de la mise en service de l’équipement.

 

On a quand même un dossier de départ qui va comprendre des plans et des notes de calcul en pré-dimensionnement sur lequel, nous, on va d’abord faire une première étude. Là, on peut avoir comme exemple des plans de générateur de vapeur, donc ça, ce sont les plans principaux génériques, et puis après, on a tout l’ensemble des plans de détail. On établit un peu les règles de fonctionnement, concrètement. Progressivement, il y a différents jalons d’avancement au cours du projet.

 

« Tu es disponible pour faire un petit point sur l’avancement en conception ? »

 

« - … qu’ils voient avec leur client, s’il pourrait nous les envoyer, comme ça, on peut, nous, échelonner et vérifier.

 

- D’accord, donc ça, je vais relancer, effectivement. »

 

En fabrication, en fait, on est chez le fabricant pour beaucoup, on est donc dans leurs ateliers pour suivre les opérations. Par exemple, ici, on peut voir une opération de soudage sur un générateur de vapeur.

 

Ce casque, je le mets sur le terrain, chez le fabricant. Aujourd’hui, on en peut pas venir dans les ateliers puisque, bien entendu, on ne rentre pas comme ça sur un site industriel qui construit pour le nucléaire, mais c’est ma tenue de travail habituel.

 

Il peut y avoir des projets qui sont très bien rôdés mais aussi des projets qui nécessitent beaucoup de développement, aussi bien des méthodes que des outils.

 

« - L’objectif, c’est de dire : comment on peut le mettre en place pour l’évaluer au sein de notre CB.

 

- Plutôt de faire une adéquation aussi sur notre besoin par rapport à ce que, nous, on met en place avec des outils tels qu’Excel et des revues doc sur PDF. »

 

L’objectif, c’est d’avoir un peu une boîte à outils et l’intervenant qui arrive sur site pour nous aider, parmi le dimensionnement de l’équipe, est capable de se débrouiller tout seul.

 

La dernière phase, c’est vraiment de l’évaluation documentaire sur l’ensemble des documents, aussi bien en amont que sur l’ensemble des documents qui ont été renseignés lors de toutes les opérations de fabrication que l’on a suivies. On va vérifier, s’assurer que l’ensemble des documents est conforme.

 

Mon rôle, c’est de suivre l’avancement de ces trois phases. Comme il y a quand même beaucoup d’interface entre ces trois phases, je dois m’assurer que ces interfaces fonctionnent et de faire l’interface dans beaucoup de cas, et surtout de remonter au fabricant ou à l’ASN (l’Autorité de sûreté nucléaire), l’ensemble des problématiques que l’on aura rencontrés au fur et à mesure de l’avancement de ces trois phases.


 

Avantages du métier de chef de projet nucléaire chez Bureau Veritas


Ce qui me plaît dans mon métier, c’est la diversité. Sur une semaine, je passe du temps assez fréquemment auprès des équipes sur le site, directement chez le fabricant. Il y a donc aussi bien le relationnel avec l’équipe sur le site, mais aussi tous les échanges avec le fabricant, les remontées d’informations et l’ensemble des aspects que l’on peut voir depuis le bureau sur les aspects organisation, mise en place et évaluation de conformité où, là, on a une équipe.

 

Ce qui est intéressant aussi dans la gestion de projet, c’est que l’on peut démarrer en tant que chargé d’affaires sur des affaires où l’on est en charge de la globalité d’un projet, tout seul, autonome, et puis, progressivement, on va monter en puissance et monter avec la taille du projet, et donc avoir des équipes un peu plus grande. Il y a quatre ans, j’étais chef de projet et j’espère que dans dix ans, je le serai aussi.

 

Ce qui n’est pas facile à gérer, c’est le rythme parce que, finalement, on va sans arrêt d’un sujet à un autre, donc il faut être très réactif. Après tout, moi, je m’aperçois que je ne m’en passe pas, finalement j’aime ça, mais c’est vrai que c’est un rythme qui nécessite d’être très investi dans son travail. On a l’impression de ne jamais s’arrêter.


 

Pourquoi choisir Bureau Veritas


Ce qui est très intéressant chez Bureau Veritas, c’est qu’il y a un réseau qui est énorme et donc, notamment sur les aspects gestion de projet où l’on fait intervenir des personnes de compétences différentes et avec des connaissances plus ou moins fortes sur certains domaines, le réseau est très grand. Il y a beaucoup de synergies entre les équipes et donc c’est assez facile de travailler avec l’ensemble des équipes et c’est surtout une richesse que l’on a. On travaille avec des personnes qui sont très compétentes et ça, c’est fabuleux, c’est très intéressant.

 

Moi, ma position, elle est du nucléaire sûr, d’assurer une certaine garantie pour les populations et c’est vrai que c’est un rôle qui me tient assez à cœur, en termes d’assurance, de sûreté vis-à-vis des populations et de se dire que les équipements sur place, du moins ceux pour lesquels on aura travaillé. J’essaie d’avoir un maximum de garantie qui permettent d’éviter des accidents dramatiques comme on a pu le voir dans le nucléaire.


 

Personnalité requise pour être chef de projet nucléaire


On est dans le respect de la réglementation, la moindre erreur peut avoir quand même un impact significatif et grave même sur l’évaluation de conformité. Si, par rapport à un document que l’on pouvait voir, le document n’est pas juste et que l’on juge qu’il est conforme, on signe conforme : c’est grave. Ça peut être grave de mettre en service un équipement alors qu’il n’est pas conforme dans la réalité. Donc, la rigueur, c’est important.

 

Sur l’aspect relationnel, ce qui est important, dans ce métier, effectivement c’est d’être capable de se mettre en relation avec l’ensemble des interlocuteurs, de comprendre leurs problématiques et de pouvoir échanger et avancer ensemble pour arriver au but final qui est la conformité d’un équipement.

 

Ce qui est important au niveau de l’organisation, c’est surtout d’avoir une bonne vision globale, à chaque instant être capable de faire une photo du projet et, donc, ça veut dire avoir de bons indicateurs qui me permettent de pouvoir situer, d’être capable aussi bien à l’Autorité de sûreté nucléaire, quand elle me demande où j’en suis, de lui faire un compte-rendu assez synthétique des situations rencontrées et de l’état d’avancement du projet.


 

Perspectives de carrière d’un chef de projet nucléaire chez Bureau Veritas


Quand on entre chez Bureau Veritas, on peut démarrer en tant qu’ingénieur spécialiste. Après, on a deux orientations possibles, soit plus les aspects expertise technique, ou alors les aspects chargé d’affaires. Après, dans un poste plus de chargé d’affaires, suivant le dimensionnement et la taille du projet, la nécessité de mettre en œuvre un système de qualité dédié, on arrive sur des phases de chef de projet.

 

Il y a possibilité, en tant que chef de projet, de passer sur d’autres types de département. Par contre, c’est un boulot très important de mise à niveau, notamment sur les aspects réglementaires, pour lesquels il faut s’imprégner de l’ensemble des textes, s’imprégner de l’ensemble des métiers aussi, des personnes avec qui l’on travaille, et donc, ça, ça demande beaucoup de travail. C’est plus facile d’évoluer dans son secteur.

 

La mission du chef de projet est d'encadrer des projets visant à évaluer la conformité des équipements sous pression destinés au marché du nucléaire français. L'objectif est de vérifier que ces matériels soient conçus et produits de manière conforme à la règlementation. Le chef de projet coordonne les équipes et le budget, tout en mettant en place une organisation qualité pour s'assurer du bon déroulement des opérations et des procédures.

  • Algérie
  • Angola
  • Argentine
  • Australie
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbades
  • Biélorussie
  • Belgique
  • Bénin
  • Bermudes
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brésil
  • Brunei
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap vert
  • République centrafricaine
  • Tchad
  • Chili
  • Chine
  • Colombie
  • Congo
  • République démocratique du Congo
  • Costa Rica
  • Code d'ivoire
  • Croatie
  • Cuba
  • Curaçao
  • République tchèque
  • Danemark
  • Djibouti
  • République dominicaine
  • Équateur
  • Egypte
  • Salvador
  • Guinée équatoriale
  • Érythrée
  • Estonie
  • Ethiopie
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Antilles françaises
  • Gabon
  • Géorgie
  • Allemagne
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grèce
  • Groenland
  • Guatemala
  • Guinée
  • Guinée-Bissao
  • Honduras
  • Hongrie
  • Islance
  • Inde
  • Indonésie
  • Iran
  • Irak
  • Israël
  • Italie
  • Japon
  • Jordanie
  • Kazakhstan
  • Kenya
  • Corée du Sud
  • Koweït
  • Lettonie
  • Liban
  • Liberia
  • Libye
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Madagascar
  • Malawi
  • Malaisie
  • Mali
  • Malte
  • Mauritanie
  • Mexique
  • Monténégro
  • Maroc
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Pays-Bas
  • Antilles néerlandaises
  • Nouvelle-Zélande
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigeria
  • Norvège
  • Oman
  • Pakistan
  • Panama
  • Paraguay
  • Pérou
  • Philippines
  • Pologne
  • Portugal
  • Porto Rico
  • Qatar
  • Roumanie
  • Russie
  • Rwanda
  • Saint-Pierre-et-Miquelon
  • Arabie saoudite
  • Sénégal
  • Serbie
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • République d'Afrique du Sud
  • Espagne
  • Sri Lanka
  • Suriname
  • Suède
  • Suisse
  • Syrie
  • Taïwan
  • République Unie de Tanzanie
  • Thaïlande
  • Togo
  • Trinidad-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turquie
  • Turkménistan
  • Ouganda
  • Ukraine
  • Émirats arabes unis
  • Royaume-Uni
  • États-Unis d'Amérique
  • Uruguay
  • Ouzbékistan
  • Vénézuéla
  • Viêt Nam
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Autres sites
  • Afrique
  • Site Groupe
  • Moyen orient
  • Asie du Sud-Est
Selectionnez votre activité, vos biens et/ou le service recherché
Votre activité

Vos biens

Nos services