Nos témoignages métiers

Pour trier les témoignages ci-dessous, vous pouvez sélectionner la famille métier qui vous intéresse :

Ce qui est très intéressant chez Bureau Veritas, c’est qu’il y a un réseau énorme...

RETRANSCRIPTION

Témoignage de Mathilde, Chef de Projet Nucléaire

Ce qui est très intéressant chez Bureau Veritas, c’est qu’il y a un réseau énorme...
Inspection et Vérification en Service

Témoignage de Dylan, Alternant

Lorsque j'ai lu l'offre d'apprentissage, j'ai tout de suite su que c'était l'entreprise que je devais intégrer...

Témoignage de Dylan, Alternant

Lorsque j'ai lu l'offre d'apprentissage, j'ai tout de suite su que c'était l'entreprise que je devais intégrer...

Vous êtes tout le temps sur de nouveaux chantiers, avec de nouvelles personnes...

Témoignage de Charlotte, Chargée d'Affaires Patrimoine

Vous êtes tout le temps sur de nouveaux chantiers, avec de nouvelles personnes...
Inspection & Vérification en Service

Témoignage d'Eglantine, Resp. Opérationnel IVS

J'ai choisi Bureau Veritas pour la sécurité des biens et des personnes, Bureau Veritas étant le leader, c'était pour moi une très belle opportunité.

RETRANSCRIPTION

Témoignage d'Eglantine, Resp. Opérationnel IVS

J'ai choisi Bureau Veritas pour la sécurité des biens et des personnes, Bureau Veritas étant le leader, c'était pour moi une très belle opportunité.
Inspection & Vérification en Service

Témoignage de Marie, Ingénieur Risques/HSE

J’apprécie aussi beaucoup le fait que j’ai pas mal d’autonomie ; j’ai mes propres clients...

RETRANSCRIPTION

Témoignage de Marie, Ingénieur Risques/HSE

J’apprécie aussi beaucoup le fait que j’ai pas mal d’autonomie ; j’ai mes propres clients...

C'est une entreprise qui m'a fait confiance et qui fait confiance aux collaborateurs qui souhaitent évoluer au sein de l'entreprise.

RETRANSCRIPTION

Témoignage de Magalie, Chef de Service Agro-Alimentaire

C'est une entreprise qui m'a fait confiance et qui fait confiance aux collaborateurs qui souhaitent évoluer au sein de l'entreprise.
Inspection & Vérification en Service

Témoignage de Tihoni, Inspecteur Electricité

L'avantage de travailler dans un grand groupe comme Bureau Veritas, c'est de profiter de l'expérience technique...

RETRANSCRIPTION

Témoignage de Tihoni, Inspecteur Electricité

L'avantage de travailler dans un grand groupe comme Bureau Veritas, c'est de profiter de l'expérience technique...

Aller au contact des gens, ... la satisfaction du client

Témoignage de Mustapha, Chargé d'Affaires BTS

Aller au contact des gens, ... la satisfaction du client

J’ai aussi apprécié le côté multiculturel des employés, c’était très enrichissant d’avoir des collègues qui venaient un peu des quatre coins du monde.

RETRANSCRIPTION

Témoignage d'Anne, Chef de Projet Marine

J’ai aussi apprécié le côté multiculturel des employés, c’était très enrichissant d’avoir des collègues qui venaient un peu des quatre coins du monde.

Ce qui me plaît dans le bâtiment, c’est que c’est un environnement qui est très évolutif et très diversifié...

RETRANSCRIPTION

Témoignage de Laure, Ingénieur Thermique

Ce qui me plaît dans le bâtiment, c’est que c’est un environnement qui est très évolutif et très diversifié...

J’ai intégré Bureau Veritas car j’étais en phase avec leur vision sérieuse et responsable de la sécurité alimentaire. Pour moi, il est très valorisant de porter cet état d’esprit.

Témoignage de Jean-Christophe, Auditeur Agro-alimentaire

Comment êtes-vous devenu Auditeur Agro-alimentaire chez Bureau Veritas ?

J’ai toujours été passionné par la fabrication alimentaire et les méthodes employées pour réaliser des produits qualitatifs et sûrs. J’ai donc poussé mes études jusqu’à l’obtention d’un diplôme d’ingénieur en Sciences et Techniques du produit alimentaire à l’ENSTA de Bordeaux. Après deux expériences professionnelles dont une dans l’audit, j’ai intégré Bureau Veritas en 2008 comme Auditeur Consultant et Formateur dans l’Agro-industrie.

Quelles sont les compétences nécessaires pour exercer vos missions ?

Sur le plan des connaissances, il faut être un bon généraliste mais aussi un spécialiste car les produits que l’on audite sont très différents. Le renouvellement des savoirs est capital et je passe d’ailleurs régulièrement des examens en interne pour être toujours à niveau. Comme je voyage souvent, je dois également être très organisé. Heureusement, Bureau Veritas met à ma disposition des outils qui facilitent mes démarches.

Concrètement, en quoi consiste votre métier ?

J’audite les produits alimentaires sous toutes leurs formes : alimentation animale, production primaire (cultures, élevages…), denrées pour l’alimentation humaine, compléments alimentaires, produits bio, produits issus de la pêche raisonnée, etc. Je travaille autant en France que dans le reste de l’Europe, en Chine, à Madagascar, à Taïwan… Les missions se suivent et ne se ressemblent pas, c’est passionnant.

Quelles perspectives d’évolution s’offrent à vous ?

Quand on est auditeur, les pistes sont multiples. On peut choisir de se diriger vers la formation, la gestion de grands comptes ou l’évolution vers des activités transversales. Personnellement, je me vois bien exploiter toutes ces possibilités !

Figurant parmi les leaders de la classification marine, Bureau Veritas m’a offert une évolution de carrière particulièrement intéressante.

Témoignage de William, Responsable du District Grand Est Marine

Comment avez vous intégré Bureau Veritas ?

Originaire de Hong-Kong, j’ai suivi là-bas des études supérieures dans la marine marchande. En 1987, je décrochais un diplôme d’ingénieur en génie mécanique, option Marine. Je cherchais à effectuer un stage à l’étranger et mon choix s’est porté sur la France, un pays dont j’ignorais tout. J’ai pu intégrer les équipes de la division Marine de Bureau Veritas. En 25 ans au sein de l’entreprise, je suis passé de simple stagiaire à responsable de district.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour exercer votre métier ?

Au-delà des connaissances techniques, il est indispensable de savoir se rendre disponible. En effet, nous sommes souvent amenés à intervenir sur des navires ayant subi une avarie. Dans ces cas-là, il faut se mobiliser rapidement car un bateau immobilisé trop longtemps peut entrainer de fortes pertes pour les armateurs. Parfois, nous réalisons aussi des visites en mer qui nous coupent du monde pendant 3 semaines. Mais ce métier est passionnant ; ses technologies et réglementations évoluent tout le temps.

Aujourd’hui, en quoi consistent vos missions ?

Pour le secteur Marine de Bureau Veritas, je suis à la fois responsable du centre de Marseille et du district Est qui regroupe lui-même 6 sites. Notre activité principale consiste à visiter des navires en service. Nous réalisons également des certifications et nous contrôlons des navires neufs.

Quel avenir envisagez-vous ?

J’ai déjà pu saisir de nombreuses opportunités qui m’ont permis de gravir les échelons mais il me reste encore des possibilités d’évolutions au sein du réseau opérationnel, au siège ou même à l’étranger.

Arrivée en tant qu’intérimaire et jeune diplômée, Bureau Veritas m’a fait confiance en me formant à différentes certifications. En tant que salariée, j’apprends encore tous les jours.

Témoignage de Sandra, Inspectrice en Contrôle Non Destructif (CND)

Quel a été votre parcours avant d’intégrer Bureau Veritas ?

Après un Bac technologique avec option Chimie de Laboratoire et Procédés Industriel, j’ai poursuivi mes études jusqu’à obtenir un BTS Chimie complété d’une Licence Pro Analyse des Matériaux. Après une première mission au Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), j’ai intégré Bureau Veritas en 2009, d’abord en intérim, puis en CDD et CDI.

Quelles sont les compétences nécessaires pour être inspecteur ?

Dans le suivi des normes et des procédures, la rigueur est de mise ! Il faut également montrer une impartialité sans faille quand on expose les résultats au client. En parallèle, il est important de faire preuve d’adaptabilité pour aller d’une mission à l’autre. Parfois, on peut être amené à partir du jour au lendemain pour traiter une urgence. C’est ce qui fait le sel du métier

Concrètement, en quoi consiste votre travail ?

Je contrôle la conformité d’appareils et de matériaux avec les normes de qualité COFREND. J’inspecte des installations très variées (raffineries, pipe-lines, avions…) en utilisant des méthodes de Contrôle Non Destructif. Je réalise des missions de plus ou moins longue durée, à l’occasion de l’arrêt d’une raffinerie par exemple. Bref, je ne connais pas la routine !

Comment envisagez-vous d’évoluer ?

En me faisant accéder à différents types de certifications, Bureau Veritas m’a permis d’acquérir de solides compétences. A moi de les perfectionner car, dans ce milieu, la pratique est essentielle. A 27 ans, je dois encore accumuler de l’expérience avant de pouvoir accéder au poste de chargé d’affaires et répondre à des appels d’offres. C’est encore un peu lointain mais j’y pense…

Inspection & Vérification en Service

Témoignage d'Isabelle, Chargée d'Affaires - Pôle IVS

En intégrant la pépinière de Bureau Veritas, j’ai bénéficié d’une formation sur le terrain qui me permet d’être crédible en tant que manager.

Témoignage d'Isabelle, Chargée d'Affaires - Pôle IVS

Quel parcours avez-vous suivi avant d’intégrer Bureau Veritas ?

En sortant de l’école nationale d’ingénieur de Brest, je rêvais d’un poste à forte composante technique. C’est ainsi que j’ai rejoint une entreprise de fabrication d’armoires électriques pendant deux ans en tant que chargée d’affaires. Un besoin de mobilité m’a ensuite conduit chez Bureau Veritas où l’on m’a proposé d’intégrer la pépinière. Après 2 ans de formation aux côtés des inspecteurs, j’ai appris le métier au sein du pôle Inspections Vérifications en Service. Depuis début 2012, je manage une équipe de 6 inspecteurs.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour exercer votre métier ?

La communication et l’écoute sont indispensables pour manager une équipe. Chaque soir, nous organisons un point téléphonique sur les dossiers de chacun. Cela permet d’évoquer les éventuelles difficultés pour ne pas les laisser s’installer.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

En quoi consiste votre mission ?

En plus du management, j’assure un rôle commercial. Cela consiste à gérer les clients au quotidien, établir des offres et traiter les éventuels aléas. Le pôle Inspections Vérifications en Service implique le contrôle de toutes les normes obligatoires aussi bien sur les ascenseurs, les installations électriques, les systèmes de protection contre les incendies… J’aime la variété des sujets traités, cela rend mon métier très vivant.                                                                                                                                                                    

Quel avenir professionnel envisagez-vous ?

A 27 ans, Bureau Veritas m’a déjà donné la chance de progresser et je sens que d’autres opportunités pourraient s’offrir à moi dans les années futures. Par exemple, devenir chef de service ou chef de projet.                                                                                                                                                                   

Inspection & Vérification en Service

Témoignage de Guillaume, Chef de Projet IVS

Au sein de Bureau Veritas, chaque entité fonctionne comme une PME. Cela donne beaucoup de souplesse d'action et la liberté d'innover.

Témoignage de Guillaume, Chef de Projet IVS

Quel a été votre parcours avant d'intégrer Bureau Veritas ?

J’ai suivi une formation d’ingénieur généraliste à Paris. J’avais un profil très technique mais l’ambition de prendre part à des projets d’envergure qui engloberaient plusieurs disciplines. Ainsi, quand Bureau Veritas m’a proposé de développer une plate-forme Internet répondant aux besoins de l’un de leur client, j’ai accepté en pensant que cette mission pourrait être un tremplin. Dix mois, plus tard, je devenais effectivement Chef de Projet.

Quelles connaissances vous sont utiles dans l’exercice de votre métier ?

Ce métier regroupe deux compétences que je souhaitais
développer : la technicité et la gestion de la relation client. J’ai dû également savoir adopter une posture commerciale que je n’ai pas apprise à l’école mais que Bureau Veritas me donne les moyens d’acquérir au fil des missions.

Aujourd’hui, quelles sont vos missions ?

Je passe la majeure partie de mon temps chez nos clients Grands comptes pour le suivi et l’accompagnement de la mise en conformité de leurs installations. Concrètement, cela consiste à mettre en place des plans d’action et à identifier les moyens qui serviront à les réaliser. Mon autre mission concerne l’élaboration des plannings d’inspection chez nos clients : les installations électriques d’un bâtiment, les ascenseurs, les rejets d’air et d’eau d’un site semi-industriel…

Comment envisagez-vous l’avenir ?

Le métier de chef de projet m’apprend beaucoup mais je souhaite évoluer vers un poste impliquant davantage de management. J’en ai fait part à ma hiérarchie et je sens que mon projet a été entendu.

Bureau Veritas a donné une autre dimension à ma passion de la mer. Bateau de pêche, plateforme logistique, supermarché… je suis les produits sur toute la ligne !

Témoignage de Marc, Responsable d’Opérations Agroalimentaire

Comment avez-vous intégré Bureau Veritas ?

En 2004, j’ai obtenu un diplôme de Technicien supérieur de la mer (DTSM) en biologie marine. Pendant ma dernière année d’étude, j’ai eu l’occasion de réaliser une mission d’intérim pour Bureau Veritas. Quelque mois plus tard, l’entreprise me recontactait pour me proposer un CDI en tant qu’inspecteur de contrôle des produits de la mer. Après 6 ans, j’ai évolué vers un poste de Responsable Opérationnel.

Quelles sont les qualités indispensables pour exercer votre métier ?

En plus de l’impartialité, de la rigueur et de l’intégrité qui sont les qualités indispensables aux métiers liés au contrôle, j’ajouterais qu’il est important de savoir communiquer. Les équipes que j’accompagne étant très dispersées, il est essentiel d’assurer un bon partage des informations.

Quelles sont vos missions ?

En plus de la recherche permanente de nouveaux clients (grands magasins, transformateurs…), je planifie les missions des inspecteurs et des auditeurs spécialisés dans les produits de la mer. Mais ma fonction me permet aussi d’être en contact avec le terrain. Au plus près des produits de la mer, mon sujet de prédilection, j’effectue des audits et je rencontre les auditeurs que nous employons à l’étranger.

Quel avenir professionnel imaginez-vous ?

En 8 années passées chez Bureau Veritas, j’ai déjà beaucoup évolué ! De simple intérimaire, j’ai pu franchir les étapes pour devenir responsable. A terme, je m’imagine accéder au poste de chef de service des Opérations Agroalimentaires mais ne brûlons pas les étapes…

A 57 ans, j’ai le sentiment que mon expertise en construction navale est valorisée au sein de Bureau Veritas.

Témoignage de Jean-Luc, Responsable Marine en Constructions Neuves

Quel a été votre parcours avant d’intégrer Bureau Veritas ?

J’ai suivi la filière de la marine marchande et j’ai navigué de 1978 à 1989 pour une filiale d’Elf. En tant que capitaine, j’ai assuré le transport de produits chimiques et j’ai piloté des pétroliers et des bateaux de recherche. En 1990, on m’a donné l’opportunité d’être détaché à terre. C’est ainsi que j’ai appris le métier d’inspecteur de constructions neuves. Les chantiers navals m’ont permis d’effectuer des missions longues en Corée, en Espagne et au Japon.

Aujourd’hui, quel est votre rôle au sein de Bureau Veritas ?

Je travaille au sein de Bureau Veritas depuis 1999. En tant que responsable Marine, j’assure le suivi de nos contrats avec les armateurs. Selon leur projet de construction, j’identifie les référentiels à appliquer (sécurité incendie, stabilité du navire, solidité de la construction…) et je vérifie qu’ils sont bien respectés. Mon autre mission consiste à superviser nos activités sur toute la zone Ouest. Chaque site a ses spécificités : certains possèdent des chantiers de construction (Saint-Nazaire) alors que d’autres s’occupent de navires de passage (Brest).

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour exercer votre métier ?

Etre expert demande beaucoup d’esprit d’initiative et d’autonomie car c’est un métier très solitaire. Il faut aussi savoir justifier ses positions, argumenter face aux clients qui peuvent être tentés de faire passer les intérêts économiques avant la sécurité.

Quel avenir professionnel envisagez-vous ?

Avec mon niveau d’expertise, j’entrevois des opportunités pour former des équipes… et pourquoi pas en Asie ou ailleurs dans le monde.

Chez Bureau Veritas, la mobilité peut devenir une réalité pour ceux qui la souhaitent. C’est l’avantage de travailler pour un groupe d’envergure mondiale.

Témoignage de Benjamin, Ingénieur Chef de Projet Pipeline

Comment avez-vous intégré Bureau Veritas ?

A la fin de mes études d’ingénieur mécanique, je n’avais aucune expérience professionnelle et le contexte économique en Ecosse, mon pays d’origine, ne rendait pas ma recherche d’emploi facile. Bureau Veritas a choisi de me donner ma chance en me proposant un poste d’ingénieur junior en 2001. Depuis, j’ai beaucoup appris, beaucoup voyagé et surtout beaucoup évolué.

Quelles sont les compétences que vous exploitez dans l’exercice de votre métier ?

En tant que chef de projet, il m’arrive encore régulièrement d’accompagner mes équipes sur le terrain. Comme nos clients sont internationaux, je me rends plusieurs fois par mois dans différents pays d’Europe, de Chine, d’Afrique… Il est donc indispensable de maîtriser l’anglais et de savoir s’adapter à la culture et aux exigences de nos interlocuteurs.

Quelles sont vos missions ?

J’encadre une équipe d’auditeurs sur les pipelines. Nos clients sont à la fois des grands groupes du secteur de l’énergie mais aussi des entreprises plus modestes. Il s’agit d’intervenir sur leurs installations à différentes étapes, de la conception à la fabrication. Les pipelines sont des produits complexes déclinés dans des matériaux très différents. C’est également un domaine très intéressant qui innove beaucoup.

Quel avenir professionnel envisagez-vous ?

Dans mon métier, il est possible de changer de secteur géographique car Bureau Veritas a implanté ses centres pipelines partout dans le Monde : Europe, Brésil, Australie… Une évolution hiérarchique est aussi envisageable en accédant au poste de chef de service.

Grâce à Bureau Veritas, j’ai eu la carrière que je n’aurais jamais osé imaginer.

Témoignage de Patrick, Resp. Grands Compte – Business Development

Quelles sont les étapes marquantes de votre carrière ?

Titulaire d’un BTS Assistant technique d’ingénieur, j’ai suivi un parcours assez atypique. D’abord affecté à l’activité d’essais-mesures dans le secteur de l’aéronautique et du nucléaire, mon entreprise a été rachetée par CEP Contrôle et Prévention, elle-même acquise par Bureau Veritas en 1996. Au gré de ces mouvements, j’ai pu toucher à de nombreux domaines, comme le contrôle non-destructif, et contribuer à des projets nationaux et internationaux.

Aujourd’hui, en quoi consiste votre mission actuelle ?

Chez Bureau Veritas, je suis le point d’entrée de deux clients grands comptes. Je leur ouvre les portes de toutes nos prestations. Je mobilise tous les domaines de compétences du Groupe pour répondre à leurs besoins, en France comme à l’étranger. Souvent, il s’agit de missions classiques en industrie, immobilier ou construction mais ces clients font parfois appel à nous dans des domaines plus spécifiques. Par exemple, l'un de nos gros clients utilise nos compétences dans la Marine pour développer des éoliennes off-shore.                                                                                                                                           

Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer votre métier ?

Une solide connaissance de nos métiers et de nos offres est indispensable car il faut maîtriser ce que l’on vend. De ce côté-là, mon expérience me rend crédible aux yeux des clients. Il est également important de posséder un solide réseau en interne sur lequel s’appuyer.                                                                                                                                           

Quelles perspectives d’évolution envisagez-vous ?

Les deux clients dont je m’occupe ont une telle envergure qu’ils offrent un immense potentiel de développement de projets, notamment à l’étranger. A 52 ans, je m’attends à vivre de nouvelles expériences à leurs côtés. C’est motivant.

A 29 ans, je manage une équipe de 8 personnes. Cette évolution de carrière rapide, je la dois à la confiance que Bureau Veritas a placée en moi.

Témoignage de Damien, Responsable d’Equipe Structures Section Oil & Gas

Quel a été votre parcours avant d'intégrer Bureau Veritas ?

Entre ma deuxième et ma troisième année d’études d’ingénieur, j’ai choisi de prendre une année de césure pour réaliser un stage. Je voulais mettre un pied dans le monde professionnel et confirmer mon choix d’orientation vers l’ingénierie marine. Ce stage, je l’ai réalisé chez Bureau Veritas. J’ai ensuite repris mes études en me spécialisant dans l’architecture navale. Une fois diplômé, Bureau Veritas a tenu la promesse faite à l’issue de mon stage en m’embauchant.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour exercer votre métier ?

En tant que manager, il ne me suffit pas de posséder des connaissances techniques. Il est essentiel de savoir les transmettre, de faire œuvre de pédagogie auprès des équipes. Il faut également un solide sens de l’organisation pour élaborer les plans de charge de chacun, définir les priorités et prendre les bonnes décisions. Cette responsabilité est encore toute nouvelle pour moi et Bureau Veritas me donne les outils nécessaires pour que je puisse l’endosser, avec notamment des formations au management.

Quels postes avez-vous occupé jusqu’à présent ?

Après trois ans au sein de l’équipe Sécurité Incendie, j’ai intégré le pôle Structures Off-shore en tant qu’ingénieur d’abord puis comme responsable ensuite. Mon équipe est chargée de vérifier la conformité des plans de navires et unités offshore avec les critères établis par Bureau Veritas. Il s’agit d’évaluer la résistance de la structure de ces bateaux.

Quel avenir envisagez-vous ?

Dans un premier temps, il me faut trouver le rythme de ma nouvelle mission. Ensuite, je m'imagine intégrer l’un de nos bureaux d’approbation à l’international ou une nouvelle évolution au Siège.

Notre rôle est donc essentiel pour garantir la sécurité des navires et surtout des personnes embarquées.

Témoignage de Florence, Responsable du Département Structure Navires

Quelle a été votre principale expérience professionnelle jusqu'à présent ?

J'ai rejoins Bureau Veritas il y a plus de 15 ans après une formation d'ingénieur, et j'ai consacré la majeure partie de ces années à la vérification des plans de structure des navires classés. J'ai exercé cette activité à Paris, mais aussi à Madrid, pour différents type de navires (porte-conteneurs, navires à passagers...).

Mon rôle est de vérifier la résistance de la coque des navires, sur la base du règlement Bureau Veritas : les chantiers navals nous soumettent les plans de leur futur navire, que nous validons par calculs. Si ces calculs montrent que le design n'est pas acceptable, nous demandons des renforcements structurels au chantier. Notre rôle est donc essentiel pour garantir la sécurité des navires et surtout des personnes embarquées.

Pouvez-vous décrire votre nouvelle fonction chez Bureau Veritas ?

Depuis juillet 2011, je suis responsable du Département Structure Marine : ce département compte une quinzaine d'ingénieurs et 2 secrétaires. Avec l'aide de mes 2 adjoints, nous gérons le fonctionnement de l'équipe au quotidien tant d'un point de vue opérationnel (supervision des jeunes ingénieurs, approbation des plans, réponses aux questions techniques des chantiers, des armateurs, ou du réseau Bureau Veritas), que d'un point de vue fonctionnel (recrutement, management de l'équipe, formation de l'équipe mais aussi des ingénieurs structure marine de Bureau Veritas situés aux quatre coins du monde...).

Quel est le principal défi auquel vous devez faire face dans vos nouvelles fonctions ?

Le métier d'ingénieur structure naval requière beaucoup d'expérience : l'apprentissage est long, et se fait essentiellement par la supervision technique au quotidien d’un expert plus expérimenté. Mon équipe étant relativement jeune, il me faut au quotidien allier formation, supervision technique et validation des réponses et des commentaires qui sont émis vers nos clients. Dans les années à venir, mon plus gros challenge est de capitaliser cette expérience afin d'assurer notre rôle de centre technique d'excellence tout en permettant aux ingénieurs expérimentés que nous avons formé de rejoindre le réseau mondial Bureau Veritas. Je suis très confiante car l'équipe actuelle est très prometteuse par son dynamisme et par sa soif d'apprendre.

En matière de contrôle technique des bâtiments, Bureau Veritas est un géant. Travailler pour ce groupe, c’est bénéficier de bons outils et de méthodes éprouvées.

Témoignage de François, Chargé d'Affaires BTP

Quelles études avez-vous suivies ?

Après un Bac scientifique et deux années de prépa, j’ai intégré une formation en ingénierie du bâtiment à l’école Polytech Annecy-Chambéry. Un stage et une première expérience professionnelle m’ont donné envie de me diriger vers le contrôle. Quand Bureau Veritas m’a proposé d’intégrer son bureau de Dijon, je n’ai pas hésité. Travailler pour un leader de contrôle technique est une opportunité qui ne se refuse pas !

Quelles sont les compétences nécessaires pour exercer votre métier ?

Il est essentiel d’être polyvalent car l’évaluation des risques porte aussi bien sur la sécurité incendie que sur celle des ouvrages. On peut également vérifier le respect d’un règlement acoustique ou thermique, ou encore les normes d’accessibilité aux handicapés. Récemment, j’ai pu travailler sur un grand magasin à Auxerre, une première expérience très enrichissante avec des normes incendie beaucoup plus complexes que celles des habitations.                                                                                                                                           

Quel est votre rôle au sein de Bureau Veritas ?

En tant que chargé d’Affaires en contrôle technique des bâtiments, je suis chargé de prévenir les aléas, les éventuels risques que peuvent présenter une construction. J’interviens depuis la conception jusqu’à la livraison du bâtiment et sur toutes les étapes du chantier. Mes clients peuvent être des promoteurs immobiliers, des collectivités ou des industriels.

Quelle direction souhaitez-vous donner à votre carrière ?

Pour l’instant, je souhaite multiplier les chantiers pour approfondir mes connaissances. Ensuite, j’envisage de toucher à l’aspect commercial du métier pour éventuellement accéder au poste de responsable opérationnel. En tout cas, je sais que je souhaite rester polyvalent.

Dans le domaine des Ressources humaines, Bureau Veritas me donne les moyens de faire progresser les collaborateurs au sein de l’entreprise. C’est passionnant.

Témoignage de Julie, Resp. Régionale des Ressources Humaines

Quel a été votre parcours avant d’intégrer Bureau Veritas ?

Juriste spécialisée en droit social, j’ai passé 7 ans dans une entreprise de services. Ma mission consistait à gérer les relations sociales et, plus généralement, les Ressources humaines. C’est là que j’ai appris mon métier. Et puis j’ai eu envie de changer de milieu et de me consacrer plus pleinement aux RH. En intégrant Bureau Veritas en 2007, j’ai trouvé ce que je cherchais.

Quelles sont les qualités humaines indispensables pour assumer votre rôle ?

Un responsable RH doit être une main de fer dans un gant de velours ; ferme sur ses positions mais plein de tact et de diplomatie. En effet, dans ce métier, le sens du contact et de la communication est indispensable. Parfois, certaines situations peuvent générer de l’incompréhension, il faut savoir être à l’écoute pour les désamorcer. Dans la plupart des cas, ça marche.

Aujourd’hui, quelles sont vos missions ?

Le recrutement est ma mission principale. Si Bureau Veritas recherche essentiellement des ingénieurs, je reçois tous types de profils. En tant que responsable régionale, j’assiste également les agences dans leur gestion des Ressources humaines. Ma contribution auprès d’elles peut porter sur de nombreux sujets : rémunération, formation, droit social, gestion des compétences… Cette diversité des questions abordées me plait beaucoup.

Quelles perspectives d’évolution envisagez-vous ?

Chez Bureau Veritas, plusieurs possibilités pourraient s’offrir à moi. Je pourrais notamment me spécialiser dans un domaine RH et rejoindre le siège. Je pourrais aussi accéder, à terme, au poste de directeur des Ressources humaines. Mais je me vois plutôt évoluer à l’international. C’est un challenge que j’aimerais relever et Bureau Veritas m’en donnerait les moyens.

Le contrôle de gestion est un poste d’observation privilégié pour cerner l’ensemble des activités de l’entreprise. Ainsi, j’ai le sentiment d’être au plus près de ses évolutions.

Témoignage de Yannick, Responsable du Contrôle de Gestion

Comment avez vous intégré Bureau Veritas ?

Après des études supérieures de comptabilité, j’ai eu l’opportunité d’exercer cette spécialité dans différentes grandes entreprises. En 1990, j’avais le sentiment d’avoir fait le tour des sujets purement comptables. C’est ainsi que j’ai pu intégrer Bureau Veritas en tant que responsable comptabilité-gestion au sein de la région Ile-de-France.

Quelles sont les qualités indispensables pour exercer votre métier ?

Il est essentiel de bien comprendre les processus et les méthodes de chaque métier pour cerner leurs besoins et mieux y répondre. En plus de la rigueur, une qualité essentielle dans ce métier, il faut également savoir assumer une position orientée vers les résultats. En effet, nous sommes là pour faire progresser l’entreprise et pousser la mise en place d’actions correctives pour redresser les activités si besoin.

Quelles sont vos missions ?

Aujourd’hui Responsable du Contrôle de Gestion en Ile-de-France, je fournis des éléments chiffrés aux opérationnels et aux managers de l’entreprise pour les assister dans le pilotage de leurs affaires et en optimiser la rentabilité. Ainsi, je suis en contact avec tous les métiers de l’entreprise présents sur la région.

Quel avenir professionnel imaginez-vous ?

A 57 ans, je pense surtout à l’avenir des jeunes contrôleurs de gestion que j’ai recrutés. Pour eux, de nombreuses portes s’ouvrent au siège et dans les régions. Bureau Veritas sait se donner les moyens de développer ses talents en interne.

En tant que sapeur pompier volontaire, j’ai la fibre Sécurité. Bureau Veritas m’a permis de l’exploiter pleinement.

Témoignage de Stéphane, Coordonnateur SPS

Quel a été votre parcours avant d'intégrer Bureau Veritas ?

Après un DUT Génie Civil, j’ai complété mes études par une année de formation universitaire à l’Hygiène et la Sécurité. J’ai ensuite eu diverses expériences professionnelles en tant que contrôleur qualité avant de me diriger vers la sécurité. J’étais très intéressé par ce domaine, Bureau Veritas m’a permis d’en faire mon métier.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour exercer votre métier ?

Il est fondamental de posséder une très bonne connaissance du bâtiment. Sur les plus gros chantiers, une expérience de 10 ans dans ce domaine est requise. Il est également essentiel de savoir s’adapter à différents interlocuteurs car nous avons aussi bien affaire à des grands groupes du bâtiment qu’à de petits artisans. Tous n’ont pas le même niveau de connaissance de la sécurité, à nous de pallier les manques éventuels.

Quelles sont vos missions ?

Sur les chantiers, je suis chargé de coordonner la co-activité. En clair, il s’agit de veiller à ce que toutes les entreprises (maçonnerie, charpenterie, couverture…) travaillent ensemble sans entrainer de risque pour la sécurité de chacun. Les chantiers sont de tailles et de durées très différentes. Je peux être amené à intervenir sur la construction d’une maison de retraite, sur des travaux de voirie ou encore sur la démolition d’un ouvrage d’art… Les jours se suivent et ne se ressemblent pas !

Quel avenir professionnel prévoyez-vous ?

Deux voies sont possibles : la spécialisation ou l’évolution interne naturelle. Dès mon embauche, la question de mon évolution a été abordée clairement et les choses avancent comme prévu. Différentes opportunités s’offrent à moi, c’est motivant !

La division Certification de Bureau Veritas bénéficie d’une renommée internationale mais, au quotidien, les échanges avec la hiérarchie sont très simples. Ça aide à avancer.

Témoignage de Françoise, Auditrice Certification

Quel a été votre parcours avant d’intégrer Bureau Veritas ?

A la base, j’ai une formation en Psychologie. Pendant 5 ans, j’ai dirigé une agence de travail temporaire. L’un de mes clients était un grand groupe très impliqué dans la Qualité. La richesse de ce domaine m’a plu et j’ai décidé d’en faire mon métier. J’ai connu des entreprises de toutes tailles avant de devenir auditrice à mon compte. Je travaillais notamment pour Bureau Veritas qui m’a ensuite intégrée à ses équipes.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour exercer votre métier ?

Un auditeur, c’est 50 % de connaissance des normes et 50 % de relationnel. Comme son nom l’indique, le métier d’auditeur implique de grandes qualités d’écoute. Il faut aussi beaucoup d’humilité car nous sommes régulièrement face à de grands experts dans tous les domaines professionnels.

En quoi consiste votre métier au quotidien ?

Je visite les entreprises pour valider leur certification (ISO 9001, ISO 14001, PEFC, FSC…) et les accompagner dans leur démarche d’amélioration continue. Chaque mission représente un nouveau chalenge. Tout l’enjeu consiste à comprendre rapidement l’activité de l’entreprise ainsi que son fonctionnement. Je ne m’ennuie jamais : entre une PME de trois personnes et une grande entreprise publique, il y a toujours beaucoup à découvrir.

Quelles perspectives d’évolution envisagez-vous ?

Avec mon expérience, j’aimerais m’impliquer davantage dans la formation des nouveaux embauchés. Je sais que la direction me soutiendrait dans ce projet.

  • Algérie
  • Angola
  • Argentine
  • Australie
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbades
  • Biélorussie
  • Belgique
  • Bénin
  • Bermudes
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brésil
  • Brunei
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap vert
  • République centrafricaine
  • Tchad
  • Chili
  • Chine
  • Colombie
  • Congo
  • République démocratique du Congo
  • Costa Rica
  • Code d'ivoire
  • Croatie
  • Cuba
  • Curaçao
  • République tchèque
  • Danemark
  • Djibouti
  • République dominicaine
  • Équateur
  • Egypte
  • Salvador
  • Guinée équatoriale
  • Érythrée
  • Estonie
  • Ethiopie
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Antilles françaises
  • Gabon
  • Géorgie
  • Allemagne
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grèce
  • Groenland
  • Guatemala
  • Guinée
  • Guinée-Bissao
  • Honduras
  • Hongrie
  • Islance
  • Inde
  • Indonésie
  • Iran
  • Irak
  • Israël
  • Italie
  • Japon
  • Jordanie
  • Kazakhstan
  • Kenya
  • Corée du Sud
  • Koweït
  • Lettonie
  • Liban
  • Liberia
  • Libye
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Madagascar
  • Malawi
  • Malaisie
  • Mali
  • Malte
  • Mauritanie
  • Mexique
  • Monténégro
  • Maroc
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Pays-Bas
  • Antilles néerlandaises
  • Nouvelle-Zélande
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigeria
  • Norvège
  • Oman
  • Pakistan
  • Panama
  • Paraguay
  • Pérou
  • Philippines
  • Pologne
  • Portugal
  • Porto Rico
  • Qatar
  • Roumanie
  • Russie
  • Rwanda
  • Saint-Pierre-et-Miquelon
  • Arabie saoudite
  • Sénégal
  • Serbie
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • République d'Afrique du Sud
  • Espagne
  • Sri Lanka
  • Suriname
  • Suède
  • Suisse
  • Syrie
  • Taïwan
  • République Unie de Tanzanie
  • Thaïlande
  • Togo
  • Trinidad-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turquie
  • Turkménistan
  • Ouganda
  • Ukraine
  • Émirats arabes unis
  • Royaume-Uni
  • États-Unis d'Amérique
  • Uruguay
  • Ouzbékistan
  • Vénézuéla
  • Viêt Nam
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Autres sites
  • Afrique
  • Site Groupe
  • Moyen orient
  • Asie du Sud-Est
Selectionnez votre activité, vos biens et/ou le service recherché
Votre activité

Vos biens

Nos services